Grand Théâtre - Studio

Vanessa

Regarde maman, je danse
De et avec Vanessa Van Durme

Mardi 28 avril 2009 à 20h (en français)
Mercredi 29 avril 2009 à 20h (en néerlandais)
Durée 1h25 sans entracte
Adultes 20 €, Jeunes 8 €

Tout comme dans le domaine du roman il peut exister le docu-fiction où l'auteur se met en écriture pour exprimer ce qu'il est, il existe dans la danse ce merveilleux et poignant monologue écrit et joué par Vanessa Van Durme - témoignage d'une quête douloureuse d'identité et d'acceptation de la part de la société.

FR
Dans Regarde maman, je danse, Vanessa Van Durme se joue elle-même : mission difficile et triple saut périlleux car le miroir auquel elle se confronte est impitoyable. Tour à tour hilarante et touchante, elle évoque le petit garçon qu'elle a été, cet enfant qui jouait à la poupée et se déguisait avec la lingerie de sa maman. Un petit garçon qui s'était créé son propre monde, dans lequel il était une princesse, une fée ou de préférence, une danseuse. Un petit garçon qui, surtout, ne voulait pas en être un. Le langage est cru, dur et explicite, volontairement dénué de fioritures et d'effets poétiques. Car, seul l'humour féroce peut servir de bouclier à la guerrière qu'est l'auteure-actrice pour se protéger des regards blessants et des préjugés du monde. Sans pudibonderie aucune, mais avec énormément de pudeur et une bonne dose d'autodérision, Vanessa nous entraîne dans la ronde sauvage, drolatique et effrénée de sa vie. Entre uppercut et caresse...

» [...] c'est une femme qui n'a jamais renoncé. Une leçon de vie. Le Monde

» Ce que nous propose Vanessa Van Durme, mise en scène par Frank Van Laecke, est bien plus qu'un monologue. C'est la confession d'une enfant blessée, ce long chemin qu'elle a dû suivre pour être enfin elle-même, chemin de croix, chemin de soi, épreuves, humiliations, désespoir. [...] elle ne craint ni la violence de la réalité, ni la cruauté des mots, ni l'humour. Ce n'est jamais scabreux. Elle est fine, délicate et d'une drôlerie merveilleuse. Le Figaro

NL
Het leven van Vanessa is een ongelooflijk, hilarische en ontroerend verhaal. Ze herinnert zich het jongetje dat ze was. Een jongetje dat met poppen speelt en zich verkleedt met het ondergoed van zijn moeder. Dat jongetje, dat zijn eigen wereldje creëert waarin het een prinses, een fee of liefst een danseres wil zijn. Dat jongetje dat bovenal geen jongetje wil zijn.
In Kijk mama, ik dans neemt Vanessa je mee op de harde, soms zeer grappige maar vooral wilde rondrit van haar leven. Zorg dat je gordel is vastgemaakt, want het is een hallucinante rit. De taal en de humor van de voorstelling zijn cru, hard, expliciet, ontdaan van alle franjes en poëzie. Een noodzakelijk schild waarmee Vanessa zich beschermt voor de blikken en de vooroordelen van buitenaf.
Kijk mama, ik dans is een eerlijk betoog van een vrouw die alleen maar zegt: er is niets met mij aan de hand, ik ben alleen maar een beetje anders.

Texte et actrice Vanessa Van Durme Mise en scène Frank Van Laecke Coaching Griet Debacker Lumières Jaak Van de Velde Traduction Monique Nagielkopf Production Swan Lake, Frans Brood Productions Coproduction La Rose des Vents (Villeneuve d'Ascq), Le Rive Gauche (Saint-Etienne-du-Rouvray), Théâtre de la Ville (Paris) Avec le support de la Ville de Gand Avec l'aide du Théâtre Victoria Gent