Grand Théâtre - Grande Salle

Il Mondo della Luna

Franz Joseph Haydn
Dramma giocoso en 3 actes
Livret anonyme d'après Carlo Goldoni
Créé au château Esterháza d'Eisenstadt, le 3 août 1777
En italien avec surtitres en français et allemand

Samedi 14 mars 2009 à 20h
Dimanche 15 mars 2009 à 15h
Durée 1h00 + 20 minutes entracte + 1h10
Adultes 65 €, 40 €, 25 €, Jeunes 8 €

Introduction à l'opéra une demi-heure avant chaque
représentation par Monsieur Jérôme Wigny
(En français)

Il Mondo della Luna, l'un des premiers ouvrages scéniques de Haydn, ressuscités au XXe siècle sous une forme authentique, apparaît comme une oeuvre féerique, ciselée dans le détail. Yoshi Oïda, Chevalier et Officier des Arts et des Lettres, fait renaître avec maestria cet opéra de Haydn avec ses trois interludes et ses trois couplets, tous orchestrés différemment.

» Combien de sots
Avec de fausses lunettes
Croient voir la vérité
Et ne savent pas découvrir la fausseté!
Le Monde de la Lune

[FR]
Comme la lune est belle... vue de la terre à travers la lunette d'un faux astronome ! Pour peu que le voyage soit remplacé par un bon somnifère, on peut même y poser le pied, y trouver des hommes aussi puissants que des rois et des femmes dociles adorant les vieillards. Derrière cette duperie extraterrestre, il y a bien sûr de l'argent à dérober, des filles à épouser, un père bourgeois à berner, sous la plume cocasse et réaliste d'un Goldoni, toujours jeune et gaillard malgré ses trois cents ans. Inventeur d'une comédie italienne moderne, Carlo Goldoni sait garder l'exubérance et les jeux de masques de la Commedia dell'Arte tout en y associant une véritable écriture des dialogues, des intrigues pleines de rebondissements, des personnages auxquels son don de la caricature apporte une vie saisissante.
Haydn s'embarque joyeusement dans ce kaléidoscope de la comédie italienne en feignant de croire à tout pour composer avec la même ingénuité farce et féerie, colères et atermoiements, et atteindre ainsi une maîtrise nouvelle de son art.

» Yoshi Oïda s'empare de cette comédie onirique sans artifices mais avec habileté et humour, faisant surgir d'un cadre épuré de belles images poétiques et dirigeant avec soin une sympathique troupe de jeunes chanteurs. Décors, costumes et lumières concourent à dessiner un Monde de la Lune malicieux et magique. ResMusica

[DE]
Il Mondo della Luna, Joseph Haydns farbenprächtige Opernreise zur Welt auf dem Mond, handelt von Themen wie Liebe, Verrat und Fantasie. Haydns luftige und träumerische Musikkomposition wird meisterlich ergänzt durch das Libretto von Carlo Goldoni, einem der wohl bedeutendsten italienischen Bühnenschriftsteller des 18. Jahrhunderts. Das Dramma giocoso gelangte am 3. August 1777 in Schloss Esterháza zur Erstaufführung.
Am Abend einer Mondfinsternis, bereitet der falsche Astrologe Eccletico eine Verschwörung vor, indem er dem Baron Buonafede ("Gutgläubig") erzählt, der Mond sei eine andere Welt dessen Bewohner (vor allem die Bewohnerinnen) man von der Erde aus mit einem sehr mächtigen Fernrohr beobachten kann. Der Baron ist entzückt. Eccletico bereitet die falsche Seance für Buonafede vor. Die List geht auf und der Baron ist fasziniert von der (in seinen Augen) perfekten Welt. Als Entlohnung gibt Buonafede einen Geldbeutel an Eccletico. Dieser lehnt jedoch ab und hält um die Hand von Buonafedes Tochter Clarice an. Ernesto, ein Freund von Eccletico, hält ebenfalls um die Hand der anderen Tochter des Barons an, Flaminia. Cecco, der Diener Ernestos, verliebt sich derweil in die Zofe Lisetta. Buonafede lehnt ab, da er seine Töchter eher an Adlige verheiraten möchte. Doch Eccletico hat einen Plan...

[EN]
Haydn's Il Mondo della Luna (1777), based on the libretto of Goldoni's farce, comes to the Grand Théâtre directed by Yoshi Oïda, long term collaborator of Peter Brook, (Mahabharata, The man who, and The Tempest) in what promises to be a delightful evening full of witty dialogue, intrigue, unexpected twists and caricature in true Commedia dell'Arte-style.
The plot describes the successful scheme of the self-styled astronomer Eccletico and his accomplices Ernesto and Cecco to dupe the well-to-do simpleton Buonafede into believing he has been elevated to the Moon, where he is so impressed by the lunar wonders that he eventually allows his daughters Clarice and Flaminia plus his servant Lisetta to marry their own lovers disguised as the local emperor and high officials of his retinue. In a whirlwind of satirical commentary on the irrational customs of the "Terrestrians", unfavourably compared to the wise and nature-abiding laws of the "Lunatics", this masterpiece comes brilliantly to life.


Dans le cadre de leur collaboration avec le Grand Théâtre de Luxembourg, les Jeunesses Musicales du Luxembourg et les Soirées de Luxembourg présentent le concert hommage au bicentenaire de la naissance de Felix Mendelssohn-Bartholdy (1809-1847) avec Renaud Capuçon au violon et l'Orchestre de Bretagne sous la direction de Olari Elts le mardi 10 mars 2009 à 20h00 au Grand Auditorium de la Philharmonie. Renseignements et réservations: www.philharmonie.lu


Direction musicale Mark Tatlow Mise en scène Yoshi Oïda Assistante à la mise en scène, chorégraphie Caroline Marcadé Décor Tom Schenk Costumes Antoine Kruk Lumières Françoise Michel Orchestre Orchestre de Bretagne Production Opéra de Rennes avec l'aide de la Fondation Orange Coproduction Angers Nantes Opéra, Grand Théâtre de Luxembourg

Ernesto Delphine Galou Eccletico Simon Edwards Lisetta Louise Callinan Buonafede Nigel Smith Clarice Bénédicte Tauran Flaminia Andrea Lang* Cecco Mathias Vidal Comédies-danseurs Vincent Coppin, Samuel Vittoz Continuo Muriel Berard

* Le rôle de Flaminia devait initialement être interprété par Mélanie Boisvert. Pour des raisons de santé, elle ne pourra malheureusement pas assurer les deux représentations au Grand Théâtre de Luxembourg. Nous remercions Andrea Lang d'avoir au pied levé repris le rôle et Mélanie Boisvert de l'avoir soutenue tout au long des répétitions finales.