Grand Théâtre - Grande Salle

La Dame de Pique

Piotr Tchaïkovski
Opéra en 3 actes
Livret par Modeste Tchaïkovski et Piotr Tchaïkovski, d'après l'histoire de Alexander Pouchkine
En russe avec surtitres en français et allemand

Vendredi le 16 janvier 2009 à 20h
Dimanche le 18 janvier 2009 à 15h
Mardi le 20 janvier 2009 à 20h
Durée 3h05
[Acte 1: 60 minutes // Entracte: 20 minutes // Acte 2: 45 minutes // Entracte: 15 minutes // Acte 3: 35 minutes]
Adultes 65 €, 40 €, 25 €, Jeunes 8 €

Avant-dernier opéra des dix opéras composés par Tchaïkovski, La Dame de Pique est, avec Eugène Onéguine, un des rares opéras restés à l'affiche. Le metteur en scène Andrejs Zagars revisite ce chef-d'oeuvre de Tchaïkovski pour le transposer dans le Saint-Pétersbourg d'aujourd'hui avec ses nouveaux-riches, ses dealers, ses machines-à-sous, ses requins de la finance et ses laissés-pour-compte.

[FR]
L'histoire veut qu'après le double échec de son opéra précédent, L'Enchanteresse, et celui de son dernier ballet, La Belle au Bois dormant, le compositeur décida de s'éloigner de la Russie pour aller chercher en Italie le calme et la sérénité nécessaires à la composition de son nouvel opéra. Le directeur des Théâtres Impériaux de Saint-Pétersbourg, auteur de cette commande, souhaitait un opéra «à la française» construit sur le principe de l'opéra à numéros avec récitatifs, airs et ensembles séparés. Structurée comme un conte, Pikovaya Dama met en scène des personnages aux traits empruntés au théâtre populaire du XIXe siècle. À quelques détails près, le livret de Modeste Tchaïkovski, revu par son frère Piotr, reprend l'argument de la nouvelle de Pouchkine. Du point de vue musical, les éléments qui composent La Dame de Pique sont d'une grande diversité. Ainsi, l'empreinte de Bizet se ressent dans la scène d'ouverture, le chant de bienvenue au début du 3e tableau reprend le style des cantates solennelles en usage en Russie au XVIIIe siècle. L'influence de Mozart ne se dément pas non plus tant au niveau de la citation qu'à celui de la structure. Mais l'influence la plus forte se trouve dans la trame dramatique. Comme dans le Don Giovanni de Mozart, les moments de tension sont coupés par des scènes de divertissement. L'autre grande influence sera celle de Wagner.
À Saint-Pétersbourg, le jeune officier allemand Herman, pauvre, mais ambitieux, s'amourache d'une jeune fille russe, élevée sous la tutelle de sa vielle tante. Cette dernière, comtesse impressionnante et réputée pour sa fortune détient un secret bien gardé - celui des «trois cartes». Apprenant la légende de ce secret, Herman y voit rapidement un moyen de devenir riche et d'épouser par la même occasion l'élue de son coeur. Or, c'est sans compter sur l'intervention de son rival, le prince Yeletsky...

[DE]
Ein Spiel um das Glück - Pik Dame erzählt die dramatische Geschichte eines deutschen Außenseiters in einer russischen Offiziersclique, den der Konflikt zwischen Spielleidenschaft und Liebe zur Bewusstseinsspaltung treibt. "Eine russische Carmen, aber prachtvoller", mit diesem Wunsch trat der Intendant der St. Petersburger Oper Iwan Wsewoloshki an Peter Tschaikowsky heran. Zunächst zauderte er, doch nach intensiver Beschäftigung mit dem Sujet erkannte er die große emotionale Spannweite des Stoffes und identifizierte sich im Verlauf seiner Arbeit zunehmend mit dem unseligen Helden Herman.
In einem Park in St. Petersburg verliebt sich Herman, ein junger und mittelloser Offizier, in die schöne Lisa, welche jedoch mit dem Fürsten Jeletzky verlobt ist. Zu Hermans Liebesweh gesellt sich rasch das Aufflammen seiner Spielleidenschaft. Als er von einer wohlhabenden Gräfin erfährt, welche früher als "Pik Dame" bekannt war, versucht er, dieser ihr Erfolgsgeheimnis zu entlocken - nicht ahnend, dass es sich hierbei um Lisas Großmutter handelt. Als Herman die Gräfin mit einer Pistole bedroht, stirbt diese an einem Herzanfall...

[EN]
Tchaikovsky wrote the penultimate of his 10 operas, The Queen of Spades in six weeks, during a stay in Florence. First performed at St. Petersburg in 1890, the piece soon rivalled the popularity of Eugene Onegin.

» […] either I am terribly mistaken, or The Queen of Spades really is a masterpiece... Piotr Tchaikovsky

The libretto by Modeste Tchaïkovsky, edited by his brother Piotr, is largely based on Alexander Pushkin's short story of the same name. It tells the story of Herman, a passionate gambler, who loves Lisa, the grand-daughter of a wealthy and formidable countess, also known as the "belle of St. Petersburg". Legend has it that in her youth, the Countess was in Paris and gambled a great deal. One day, she lost all her money. Noticing her hard luck, the Count Saint-Germain offered to teach her the secret of the "three cards".
However, the price was to spend a night with him. She accepted the offer and the next day she won all her money back with the secret gambling trick. Over the years, she told the secret of the "three cards" to two other people, but she was told in a dream that the next time she mentioned it to someone, she would be struck down dead...

» Queen of Spades is a triumph. [...] Zagars' direction is assured and engrossing, his concept rock-solid, his design team strong, and the performances of his young singers thrilling. Zagars' Queen of Spades is superb in its own right. Financial Times

» [...] the striking set, atmospheric lighting and innumerable imaginative touches to even the smallest roles, made The Queen of Spades outstanding in every way. Opera Now

Direction musicale Kirill Karabits Mise en scène Andrejs Zagars Scénographie Aleksandrs Orlovs Costumes Kristine Pasternaka Lumières Gleb Filshtinsky Choréographie Elita Bukovska Orchestre Orchestre Philharmonique du Luxembourg Choeur Latvian National Opera Choir, Riga Dome Boys' Choir Production Latvian National Opera Avec la collaboration de l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg

Herman Maksim Aksenov Lisa Elena Nebera Comtesse Liubov Sokolova Comte Tomsky Egils Silins (18.01. et 20.01.), Samsons Izjumovs (16.01.) Pauline Kristine Zadovska Prince Yeletsky Janis Apeinis Chekalinsky Viesturs Jansons Surin Krisjanis Norvelis Priljepa Eleonora Orlova Chaplitsky Miervaldis Jencs Gouvernante Ilona Bagele Narumov Sergejs Martinovs Masha Liene Kinca Maître de cérémonie Vladimirs Pugacovs