Théâtre des Capucins

À la porte

Vincent Delecroix

Mardi 28 octobre 2008 à 20h
Durée 1h30
Adultes 20 €, Jeunes 8 €

Quand un comédien d'exception, Michel Aumont, doué d'une belle et puissante présence rencontre un texte rare, oscillant entre réalisme et onirisme et que Marcel Bluwal est à l'origine de cette rencontre, on ne peut que se délecter de cette alchimie. Être vieux, cela signifie-t-il être hors la vie, de sa propre vie ? L'adaptation du premier roman de Vincent Delecroix, jeune et brillant philosophe, est un pari théâtral réussi, qui interroge les rives inépuisables de la condition humaine.

FR
À la porte est le monologue intérieur d'un vieillard rendu à sa solitude à cause d'une porte malencontreusement refermée dans son dos, un dimanche matin d'hiver. Parce qu'il a oublié ses clés à l'intérieur, il va errer dans Paris entre veille et cauchemar, réalité et surnaturel. Mis à la porte de chez lui, il redoute d'être mis à la porte de la vie tout court. De lui, on sait seulement qu'il est professeur de philosophie, que ses enfants sont morts. Il mélange dans ses propos des événements qu'on suppose réels et d'autres sans doute imaginaires. Dans son errance, il trouvera l'apaisement dans la beauté de l'art, grâce à un tableau de Titien.

» Michel Aumont a eu le coup de foudre pour ce texte «fantasmatique» et pour les situations «émotionnelles, poétiques et cocasses» qu'il fait vivre à son personnage. Le Parisien

» On est fasciné par l'ampleur, par la richesse du jeu de Michel Aumont, qui élargit le champ de la parabole, en suggère tous les sens avec une superbe intuition. Sa performance physique est extraordinaire. Une leçon de théâtre. Figaro Magazine

» DU THÉÂTRE, du grand théâtre, et d'excellence. Un auteur qui frappe par la force et l'originalité de sa langue, la simplicité de la situation qu'il a imaginée. Le Quotidien du Médecin

Adaptation et mise en scène Marcel Bluwal Avec Michel Aumont Décor et costumes Catherine Bluwal Lumières Jacques Rouveyrollis Musique Jean-Baptiste Favory Assistante à la mise en scène Anne Hérold Production Théâtre de l'Oeuvre