Grand Théâtre - Arrière-scène

Trilogie du pouvoir : Atropa

Vendredi 30 janvier 2009 à 20h
Durée 1h40 + entracte + 1h00
Adultes 20 €, Jeunes 8 €

FR
Atropa, le volet qui clôture la Trilogie du pouvoir, retourne à la mère de toutes les guerres, la tristement célèbre guerre de Troie. Tom Lanoye et Guy Cassiers ont adapté en toute liberté les grandes tragédies grecques. Ils se sont focalisés sur Agamemnon, le commandant en chef des Grecs, et les femmes dont il a fait des victimes.
Sa superbe belle-soeur Hélène, qui lui fournit l'excuse pour commencer une guerre. Sa fille Iphigénie, qu'il sacrifie pour garantir des vents favorables à sa flotte. Sa femme Clytemnestre dont il refuse d'écouter les supplications. Et finalement, les Troyennes (la reine Hécube, sa fille Cassandre et sa belle-fille Andromaque) dont il tue les époux, les frères et les fils. Dans une nouvelle fin, puissante et inattendue, toutes ces femmes défient Agamemnon et le mettent en face de la faillite ultime de son pouvoir.
Bien que littéralement copiés des discours de George W. Bush et de Donald Rumsfeld, les arguments d'Agamemnon sont intemporels : la logique de guerre prévaut de tout temps. La chute de Troie, connue dans l'Antiquité comme la « Ville des tours », représente tout autant l'attentat sur Manhattan que les bombardements de Bagdad et de Basra.

» Guy Cassiers clôt avec maestria son "Triptyque du pouvoir"
Avec
Atropa, Lanoye et Cassiers donnent un visage aux victimes, ces victimes qui la plupart du temps ne sont qu'une abstraction dans un journal télévisé. [...] Avec son système de micros très sophistiqués, qui permettent aux (excellents) acteurs de ne pas hausser la voix, c'est le chant funèbre des endeuillées que fait entendre Guy Cassiers, plus que le hurlement de douleur de la tragédie. La voix intérieure des femmes, intemporelle, universelle, qui dit la destruction et la souffrance face à la logique du pouvoir. [...] Cette pavane de mort à la beauté hiératique est portée par la magie formelle que déploie le théâtre de Guy Cassiers, qui comme toujours mêle avec maestria le travail sur le son, l'image, la lumière et le jeu. Fabienne Darge, Le Monde

» Un très beau texte en alexandrins de l'écrivain anversois Tom Lanoye, des acteurs parfaits (rarement a-t-on autant entendu la beauté de la langue néerlandaise) et une somptueuse mise en scène de Guy Cassiers. Guy Duplat, La Libre Belgique

» Une séance d'hypnose […] Qui a dit que le néerlandais n'était pas une langue harmonieuse ? Les mots coulent de source et sont bientôt une drogue dont on redemande […] la guerre du point de vue des femmes […] Toutes sont remarquables de tenue dans la douleur ou la colère. René Solis, Libération


NL

Atropa, het sluitstuk van de Triptiek van de macht, grijpt terug op de moeder aller oorlogen: de Trojaanse oorlog. Tom Lanoye en Guy Cassiers herwerkten in alle vrijheid de bekende Griekse tragedies. Ze concentreerden zich daarbij op Agamemnon, de Griekse opperbevelhebber, en de vrouwen die hij tot slachtoffer maakt. Zijn beeldschone schoonzus Helena, in wie hij het excuus vindt om een oorlog te beginnen. Zijn dochter Ifigeneia die hij offert voor goede wind om uit te varen. Zijn vrouw Klytaimnestra naar wie hij niet wil luisteren. En tot slot de Trojaanse vrouwen (koningin Hecabe, haar dochter Kassandra en haar schoondochter Andromache) wier mannen, broers en zonen hij doodt. In een onverwacht en krachtig nieuw einde confronteren al deze vrouwen Agamemnon met het ultieme failliet van zijn macht.
Hoewel letterlijk gebaseerd op speeches van George W. Bush en Donald Rumsfeld, klinken Agamemnons argumenten tijdloos: de logique de guerre is van alle tijden. De val van Troje, dat in de Oudheid bekend stond als "de Stad van de Torens", staat zowel voor de aanslag op Manhattan als de bombardementen op Bagdad en Basra.

Mise en scène Guy Cassiers Texte Tom Lanoye D'après e.a. Euripide, Eschyle, George W. Bush, Donald Rumsfeld Avec Katelijne Damen, Gilda De Bal, Vic De Wachter, Abke Haring, Marlies Heuer, Ariane Van Vliet Dramaturgie Erwin Jans Concept esthétique et scénographie Enrico Bagnoli, Diederik De Cock, Arjen Klerkx Costumes Tim Van Steenbergen Production Toneelhuis Coproduction Théâtre de la Ville (Paris) / Festival d'Automne à Paris, MC2 Grenoble, Linz09 Cultural Capital, deSingel Antwerpen, Festival d'Avignon, Grand Théâtre de Luxembourg, Maison de la Culture d'Amiens