Grand Théâtre - Studio

Yvonne, Princesse de Bourgogne

Witold Gombrowicz

Mardi 17 mars 2009 à 20h
Mercredi 18 mars 2009 à 20h
Jeudi 19 mars 2009 à 20h
Durée environ 1h30
Adultes 20 €, Jeunes 8 €

Introduction une demi-heure avant chaque représentation par Monsieur Stéphane Gilbart
(En français)

Pour cette collaboration entre les Théâtres de la Ville et le Théâtre de la Manufacture de Nancy, le Grand Théâtre de Luxembourg offre sa scène à la compagnie luxembourgeoise du Grand Boube qui se lance à la rencontre de la première pièce de Gombrowicz, écrite en 1935. Ce texte où comique des situations et jeux de mots rivalisent d'inventions promet de nous faire basculer inlassablement dans un registre tantôt comique, tantôt inquiétant. Parodie shakespearienne sarcastique et grotesque, summum du cocasse, Yvonne, Princesse de Bourgogne est ce que l'on pourrait appeler un conte de fées à l'envers : mais contrairement aux récits merveilleux « classiques », le baiser du prince ne brisera pas l'enchantement pour transformer le laideron en belle princesse.

FR
Rien ne va plus à la Cour depuis que le Prince s'est mis dans la tête de prendre pour épouse légitime un laideron amorphe issu du peuple. Scandale de « celle qui n'a pas de forme » au paradis des apparences et de l'étiquette ? Provocation d'un adolescent attardé dressé contre un père surpuissant ? Toujours est-il que ce projet de mariage aussi loufoque que cruel risque d'ébranler les fondements mêmes du régime. D'autant plus qu'aucun stratagème ne semble permettre de sortir l'heureuse élue de son mutisme obstiné qui trace les limites du pouvoir.
Yvonne, Princesse de Bourgogne est le nouveau projet de la Compagnie du Grand Boube, troupe francophone établie à Luxembourg. À travers ses approches de traditions théâtrales alternatives (et parfois opposées), l'exploration d'écritures contemporaines, cette compagnie trace depuis 2003 un parcours initiatique étrange, tortueux, mais ouvert.

» Mes pièces de théâtre, à l'instar d'ailleurs de mes autres ouvrages, « se choisissent » d'elles-mêmes leur propre voix. Quand je commence à écrire une pièce, je n'ai pas la moindre idée où elle va m'entraîner. Je suis un cynique qui compte sur l'effet produit, sur la poésie et surtout sur la valeur scénique de l'oeuvre. Witold Gombrowicz

Traduction Yves Beaunesne, Agnieszka Kumor et Renée Wentzig Mise en scène Carole Lorang Dramaturgie Mani Muller Scénographie Vincent Tordjman Costumes Peggy Wurth Lumières Nicolas Boudier Son Philippe Kohn Coaching gestuel Bernard Baumgarten Régie générale Georgina Alexander Avec Bernard Graczyk, Denis Jousselin, Bach-Lan Lê-Bà Thi, Laure Roldan, Luc Schiltz, Raoul Schlechter, Sébastien Schmit, François Sikivie, Jérôme Varanfrain Production Compagnie du Grand Boube, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg Avec le soutien du Ministère de la Culture