Grand Théâtre - Grande Salle

L'infedeltà delusa

Joseph Haydn (1732-1809)

Burletta per musica en deux actes - Livret adapté de Marco Coltellini

[fr] L'Infedeltà delusa, l'un des meilleurs ouvrages buffa composés par Haydn pour le théâtre de son patron, le prince Esterházy à Eisenstadt, est prétexte au badinage amoureux. Au gré d'innombrables travestissements, cette fable pastorale nous démontre que l'argent ne fait pas le bonheur et que l'amour finit toujours par triompher de « l'infidélité déjouée ». Haydn nous offre ici une démonstration éclatante, qui inspirera toute l'oeuvre dramatique de son ami Mozart.
Contre un mariage arrangé, imposé par le paysan Filippo entre sa fille Sandrina et Nencio, un « riche paysan », l'ingénieuse Vespina interfère, manipule et triomphe. Pour le bonheur de son frère Nanni, amoureux de Sandrina, elle montre combien une femme peut redoubler d'intelligence et d'artifices pour arriver à ses fins.

» Toutes les voix étaient au diapason, superbes tant dans la musicalité que dans leur expressivité scénique. Une distribution exceptionnelle à hauteur de ce qu'exige une telle partition où les solistes doivent tenir la scène sans le soutien d'aucun choeur. Un plateau remarquable pour une fosse exceptionnelle. ResMusica

» Rare exemple d'une mise en scène virtuose. Le Cercle de l'Harmonie scintillant et léger comme une auréole répond aux ingénieuses sollicitations de Jérémie Rhorer. Ni ombre ni cantabile mais du chien, de la finesse, de la vitesse sans précipitation, de l'architecture sans ostentation. Diapason

» Jeux de scène enlevés et travestissements drolatiques feront de cet opéra un bon moment de divertissement populaire. Le Monde

Vendredi 26 février 2010 à 20h00
Dimanche 28 février 2010 à 17h00
Durée 1h30 (pas d'entracte )
Adultes 65 €, 40 €, 25 € / Jeunes 8 €
En italien, avec surtitrage en français et allemand

Direction musicale Jérémie Rhorer - Mise en scène Richard Brunel - Dramaturgie Catherine Ailloud-Nicolas - Scénographie Anouk Dell'Aiera - Costumes Mariane Delayre - Lumières David Debrinay
Claveciniste François Guerrier
Vespina Claire Debono - Sandrina Mari Eriksmoen - Filippo Iain Paton - Nencio Julian Prégardien - Nanni Thomas Tatzl
Orchestre Le Cercle de l'Harmonie
Nouvelle production de l'Académie européenne de musique - Production 2008 Festival d'Aix-en -Provence - Coproduction Opéra de Toulon Provence Méditerranée, Grand Théâtre de Luxembourg, Musikfest Bremen, Opéra de Lille
Avec le soutien de la Fondation d'entreprise La Poste

[de] Vespina und Nanni sind Geschwister und arm. Vespina liebt den reichen Nencio, Nanni liebt Sandrina, die Tochter des armen Bauern Filippo. Zum Ärger von Vespina und Nanni hat Filippo mit Nencio vereinbart, ihm seine Tochter Sandrina zur Frau zu geben. Aber Vespina schafft es mit viel Geschick und in unterschiedlichen Verkleidungen, die Ehe zwischen Nencio und Sandrina zu vereiteln, so dass am Ende die "richtigen" Paare zusammenfinden.
"Liebe macht erfinderisch", so hat man den Titel dieser Oper passenderweise übersetzt - wörtlich heißt er Die vereitelte Untreue. Es ist die erste Oper von Haydn, die vollständig erhalten ist. Er komponierte sie 1773 auf Bestellung seines Dienstherrn, dem Fürsten Nikolaus Esterházy.

[en] Conspiring against father Filippo's wish to marry Sandrina to her beloved Nencio, a wealthy landowner, ingenious Vespina interferes, manipulates and finally triumphs. She is a brilliant example of the artifice and intrigue a woman is capable of in order to get what she wants. All this at the delight of her brother Nanni, who loves Sandrina himself. A double wedding between Sandrina and Nanni and Nencio and Vespina ensues and brings the obligatory happy ending for everyone concerned.
This lesser known, yet surprisingly witty opera by Haydn, composed in 1773, is the first to be entirely preserved. The title literally translates into "The foiled infidelity" and demonstrates the eternal theory that money alone does not bring happiness...

Sponsored by KBL Private Bankers




Avis spectateurs | Zuschauer-Meinungen
Pas encore de contributions | Noch keine Beiträge Écrire un commentaire | Kommentar schreiben