Grand Théâtre - Grande Salle

Les Brigands

Jacques Offenbach (1819-1880)

Opéra bouffe en trois actes - Livret de Meilhac & Halévy

[fr] Après L'enlèvement au Sérail de Mozart en 2004-2005 et la première mondiale de Mozart Short Cuts en 2005-2006, Macha Makeïeff et Jérôme Deschamps s'emparent de l'opéra bouffe de Jacques Offenbach - opéra présenté pour la première fois par le duo Makeïeff/Deschamps en 1993 à l'Opéra National de Paris - pour en restituer toute la profondeur et la gaieté.
Falsacappa, chef des brigands, veut escroquer trois millions à la cour de Mantoue. Pour parvenir à ses fins, il demande à ses hommes de se déguiser en moines mendiants, marmitons et membres des délégations d'Italie et d'Espagne en route vers la cour. Mais les brigands jouissent de malchance : Antonio, caissier à la cour, a déjà fait disparaître les trois millions et les a dilapidé auprès de femmes de mauvaise vie. Les brigands sont dans le désarroi.
Dès sa création, l'opéra est acclamé par le public et ce n'est que justice : le livret est l'un des plus savoureux qu'aient jamais écrit Meilhac et Halévy, plein de gaieté, de rebondissements et émaillé d'expressions qui n'ont point perdu de leur actualité. Authentique opéracomique, tout serait à citer dans la partition des Brigands : depuis l'air de Fiorella à l'air du caissier du 3e acte. Au même titre que La Belle Hélène, Orphée aux Enfers ou encore La Grande-Duchesse de Gerolstein, Les Brigands mérite de figurer au « hit-parade » des oeuvres de Jacques Offenbach.

Vendredi 9 octobre 2009 à 20h00
Dimanche 11 octobre 2009 à 17h00
Mardi 13 octobre 2009 à 20h00
Durée environ 2h00 plus entracte
Adultes 65 €, 40 €, 25 € / Jeunes 8 €
En français, avec surtitrage en français et allemand

Direction musicale Emmanuel Joël-Hornak - Mise en scène Macha Makeïeff et Jérôme Deschamps - Décors Françoise Darne - Lumières Marie -Christine Soma
Orchestre Philharmonique du Luxembourg - Chœur de l'Opéra de Bordeaux
Falsacappa Eric Huchet - Fragoletto Marie Lenormand - Le Baron de Campo Tasso Francis Dudziak - Le Prince, Duc de Mantoue Martial Defontaine - Pietro Franck Leguérinel - Carmagnola Léonard Pezzino - Antonio, caissier du prince Loïc Félix - Le Comte de Gloria Cassis Philippe Talbot - Le Précepteur Ronan Debois - Le Chef des carabiniers Fernand Bernadi - Pipo Jean-Marc Martinez - Barbavano Antoine Garcin - Domino Antoine Normand - Un page, Adolphe de Valladolid Humberto Ayerbe-Pino - Fiorella Daphné Touchais - Zerlina, la Duchesse Christine Rigaud - Princesse de Grenade Michèle Lagrange
Coproduction Opéra de Bordeaux, Grand Théâtre de Luxembourg, Opéra Comique , Opéra de Toulon
Représentations à Luxembourg en collaboration avec l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg

[de] Räuberhauptmann Falsacappa will am Hof von Mantua drei Millionen ergaunern. Um ans Ziel zu gelangen, verkleiden sich seine Männer - als Bettelmönche, Küchenjungen, italienisches Begrüßungskomitee und spanische Hofgesellschaft. Pech für die Banditen, dass sie es mit einem noch größeren Gauner zu tun bekommen: Antonio, Kassierer am Hof, hat das gesamte Vermögen des Herzogs bereits auf die Seite gebracht und mit Frauen verjubelt. Den Banditen bleibt zum Trost nur das Angebot des Herzogs, ihre Fähigkeiten in den Dienst des Staates zu stellen - als Polizisten.
Les Brigands, 1869 uraufgeführt, ist Offenbachs letzte wichtige "opéra bouffe". Besonders in den groß angelegten Ensembles zeigt sich die musikalische Reife des Komponisten.

[en] Jacques Offenbach's last important "opéra bouffe", Les Brigands was first performed in Paris on 10 December 1869. Meilhac and Halévy's libretto is cheerfully amoral in its presentation of theft as a basic principle of society rather than an aberration. The forces of law and order are represented by the bumbling carabinieri, who always arrive too late to capture the thieves, and whose exaggerated attire delighted the Parisian audience during the premiere. Les Brigands has a more substantial plot than many Offenbach operettas and integrates the songs more completely into the story. Especially the grand ensemble scenes show the composer's musical ingenuity.

 



Avis spectateurs | Zuschauer-Meinungen
Pas encore de contributions | Noch keine Beiträge Écrire un commentaire | Kommentar schreiben