Grand Théâtre - Arrière-scène

Le cerceau

Victor Slavkine

[fr] Tout commence comme dans un roman de Tchékhov : la villégiature, l'oisiveté... Alors que La Cerisaie s'achève sur l'image des coups de hache abattant les cerisiers, c'est avec des coups de hache que Petouchok ouvre la maison dont il vient d'hériter. Comme si, quatre vingt ans après, Petouchok rouvrait à nouveau la cerisaie. Ce qui pourrait n'être qu'un aimable pastiche, débouche au contraire sur le constat d'une impasse, sur la nécessité de réinventer cet héritage. S'éloignant peu à peu de Tchékhov, la voix de Victor Slavkine se fait singulière et ose, dans l'apparente unité de temps, de lieu et d'action de son texte, une écriture faite d'échappées belles, de collage et de ruptures de style.

Dans une maison de campagne dont il vient d'hériter de sa grand-mère, Pétouchok réunit de vieilles connaissances. Entre un premier contact embarrassé pour tenter de retrouver le bonheur d'être ensemble et l'échec de cette tentative s'inscrit un mouvement dramatique de toute beauté qui, au gré de l'histoire, dira la vanité de l'entreprise. Entre souvenirs enfouis, douleur, crispation, émotion contenue et détachement feint, le passé de chacun refera surface avec la découverte de vieilles lettres d'amour trouvées au fond d'une malle. Le jeu du cerceau volant apparaîtra alors comme le fil fragile devant permettre de rattacher le présent au passé et de raccommoder le tissu des relations amicales effilochées par le temps. Or, l'entreprise s'avèrera vaine.

Mardi 20 octobre 2009 à 20h00
Jeudi 22 octobre 2009 à 20h00
Vendredi 23 octobre 2009 à 20h00
Adultes 20 € / Jeunes 8 €

De Victor Slavkine - Mise en scène de Laurent Gutmann - Assistante à la mise en scène Anne-Margrit Leclerc - Scénographie Laurent Gutmann et Mathieu Lorry Dupuy - Traduction Simone Sentz-Michel, Editions Actes-Sud Papiers - Costumes Axel Aust - Lumières Marie-Christine Soma - Son Madame Miniature - Musique Ivan Gruselle
Avec Jade Collinet, Bruno Forget, Marie-Christine Orry, Daniel Laloux, Eric Petitjean, François Raffenaud, Richard Sammut
Production
Centre Dramatique National de Thionville-Lorraine, Grand Théâtre de Luxembourg, La dissipation des brumes matinales
Avec la collaboration de L'Equinoxe, Scène Nationale de Châteauroux, et du Théâtre du jarnisy.
Création le 12 octobre 2009 au Centre Dramatique National de Thionville-Lorraine.

Grand Théâtre en Grande Région
Innovation, mobilité : deux traits de caractère de la Grande Région culturelle

L'art dramatique porté à son meilleur niveau doit être partagé ! C'est la conviction qui nous réunit. Dès cette saison, le Grand Théâtre de Luxembourg et le Centre Dramatique National de Thionville-Lorraine innovent et mettent ensemble l'accent sur la mobilité des artistes et du public en Grande Région :

  • Le Cerceau est créé à Thionville et ensuite présenté à Luxembourg
  • Wittgenstein Inc. sera joué au CDN, La Dame de chez Maxim au Grand Théâtre de Luxembourg

En offrant les meilleures conditions d'accueil pour les spectateurs, en organisant la circulation entre nos maisons de théâtre, nous voulons entretenir et développer l'appétit de nos publics pour la culture, le spectacle vivant et les artistes dans la Grande Région. Soyez curieux ! Venez voir ! On vous emmène !

 



Avis spectateurs | Zuschauer-Meinungen
Pas encore de contributions | Noch keine Beiträge Écrire un commentaire | Kommentar schreiben