Théâtre des Capucins - Salle de spectacle

Le roman d'un trader

Jean-Louis Bauer

[fr] Le Roman d'un Trader dépeint la réalité amère du monde de la finance où le pouvoir de l'argent est plus fort que celui de la conscience : le scrupule.

L'affaire Kerviel, jeune trader qui avait fait perdre 5 milliards d'euros à la Société Générale, est le point de départ pour l'écriture de la pièce Le Roman d'un Trader. Mise en scène par Daniel Benoin, l'histoire raconte comment le coup financier ambitieux mais dangereux d'un jeune trader va mettre en péril une grande banque. Le directeur général de la banque s'apprête à partir en week-end lorsqu'il comprend qu'un jeune trader a joué 25 milliards de dollars. Avec la crise naissante des subprimes, il n'y a plus assez de liquidité pour passer l'affaire en douceur. Il y a le jeune trader, le directeur général de la banque, sa femme et son avocate personnelle, le supérieur du trader et le gouverneur de la Banque de France.

Le Roman d'un Trader évoque la crise financière, ce qui nous plonge en plein coeur de l'actualité. Entre scènes réalistes et moments magiques, nous voyageons dans l'histoire grâce au fantôme du trader, entre son passé et les quelques jours qui suivent l'affaire. Les décors, très réalistes, nous emmènent également dans le monde glacial et peu humaniste de la finance... Le directeur général : « Un bon paysan saigne ses cochons pour les tuer, mais un bon banquier saigne ses cochons sans les tuer ! Quand vous atteindrez les vrais postes décisionnaires, il faudra vous en souvenir... ».

Le Roman d'un Trader, c'est un peu le roman d'un joueur mais aussi le roman des tricheurs. Jean-Louis Bauer

Jean-Louis Bauer est professeur à Paris-Sorbonne, diplômé de l'École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre. Il intervient comme comédien et conteur dans les écoles maternelles et anime des ateliers. Aujourd'hui, il se consacre à l'écriture dramatique tout en enseignant.
Sa carrière d'auteur débute dans les années 70 : il a vingt ans et rencontre Roger Blin, qui devient pour lui une sorte de père spirituel. Depuis, Jean-Louis Bauer est l'auteur d'une trentaine de pièces qui empruntent presque tous les genres : drames, farces, dialogues psychanalytiques, comédies psychologiques, dans une écriture qui aime jouer à la frontière du réalisme et du fantastique. Ses textes ont été représentés, notamment dans de grands théâtres parisiens.

Je suis né à une époque où le baril de pétrole ne dépassait jamais vingt dollars. L'affaire Kerviel a été le point de départ de l'écriture du Roman d'un trader : Cette pièce raconte le week-end où le directeur général d'une grande banque comprend qu'un jeune trader a joué 25 milliards et qu'à cause de la crise naissante des subprimes, il n'y a plus assez de liquidités dans la banque pour purger l'affaire en douceur. Les personnages de la pièce sont Le Trader, le Directeur Général de la banque, sa femme, l'avocate particulière du directeur, le supérieur hiérarchique du trader et le gouverneur de la banque de France. En parallèle du week-end où se noue l'action, il y a le passé du jeune trader qui se rejoue un instant pour nous. Le Roman d'un trader c'est un peu « Le roman d'un joueur », mais aussi « Le roman des tricheurs ». » Jean-Louis Bauer

Lundi 9 novembre 2009 à 20h00
Mardi 10 novembre 2009 à 20h00
Adultes 20 € / Jeunes 8 €

Mise en scène Daniel Benoine - Décor Jean-Pierre Laporte
Avec e.a. Jean-Pierre Bacri, Paul Chariéras, Paulo Correia, Lorànt Deutsch
Production Théâtre National de Nice



Avis spectateurs | Zuschauer-Meinungen
Pas encore de contributions | Noch keine Beiträge Écrire un commentaire | Kommentar schreiben