Les Théâtres de la Ville de Luxembourg
GRAND THÉÂTRE | GRANDE SALLE

#08 DJANGO DROM

HOMMAGE À DJANGO REINHARDT

AVEC TONY GATLIF, DIDIER LOCKWOOD, BIRELI LAGRENE & STOCHELO ROSENBERG

Sticker Théâtre Musical[FR] Django Reinhardt est mort en 1953, mais il a réellement fêté son centenaire le 23 janvier 2010. Il est toujours vivant ! Il suffit de quelques notes, de quelques accords sur une guitare pour qu'on le reconnaisse. Et si nombreux sont ceux qui lui ont dû leur vocation et dont les compositions lui sont un hommage. Et si nombreux sont ceux que sa musique réunit dans une sorte de fraternité chaleureuse réjouie.

Django Drom est une nouvelle preuve de la fascination, de la convivialité, de la créativité stimulées par le guitariste manouche.

Et ce sont vraiment - le mot d'argot musicien est celui qui convient le plus exactement - des pointures qui s'en sont faits les artisans inspirés : Didier Lockwood au violon, Bireli Lagrène et Stochelo Rosenberg à la guitare, appuyés par un ensemble de onze musiciens, violon, clarinette, accordéon, contrebasse et guitares.

Et le Grand Théâtre de vibrer aux sons de cette musique-là ! L'impassibilité des spectateurs ne sera pas de mise ! Bonheur d'identifier, plaisir de redécouvrir, joie de faire partager à des néophytes !

De plus, la musique en direct aura un contrepoint visuel : un film original réalisé par Tony Gatlif, une évocation de la vie des gitans et de Django Reinhardt, un montage d'images des archives de ce réalisateur qui peut apparaître, lui, comme le « cinéaste manouche », notamment dans Latcho drom, qui retraçait le parcours du peuple Rom et son histoire à travers les métamorphoses de ses traditions musicales.

En conclusion de la soirée, Didier Lockwood proposera une adaptation dans l'esprit swing manouche du Boléro de Maurice Ravel, continuateur en cela de Django Reinhardt, lui-même auteur en 1937 d'un morceau inspiré de Ravel. Une façon inventive de prouver l'universalité de l'oeuvre de Ravel et de montrer comment le style Reinhardt lui ouvre des horizons sonores et rythmiques nouveaux. Et les images de Gatlif seront alors un montage de séquences de danse de ses films, parallèle visuel en crescendo à l'implacable crescendo musical, culminant en une sorte de transe.

» Didier Lockwood [...] perpétue une dynastie de violonistes jazzmen novateurs. [...] Entre l'héritage des prédécesseurs et les perspectives d'avenir, Lockwood assure le lien de bien des façons.
André Joassin, Le Soir

MISE EN SCÈNE, CONCEPTION ET RÉALISATION Tony Gatlif
VIOLON ET CRÉATION MUSICALE Didier Lockwood
GUITARE Biréli Lagrène
GUITARE Stochelo Rosenberg

Et

CHANT Norig
GUITARES Hono Winterstein, Jean-Marie Ecay, Adrien Moignard, Sébastien Giniaux, Benoît Convert, Ghali Hadefi, David Gastine
CLARINETTE Florin Gugulica
ACCORDÉON Emy Dragoï
CONTREBASSE Diego Imbert
VIOLON Fiona Monbet

LUMIÈRES Tony Gatlif et Yoann Tivoli
SON Franck Seguin

Assistant à la mise en scène Valentin Dahmani

Régie générale
Thierry Cabecas
Coordination vidéo Elsa Dahmani
Régie vidéo Pierre-Yves Diez, Amda Production
Régie plateau Jean-Philippe Geoffray
Régie lumières Fabrice Oudin
Régie son retours Denis Regnault
Chargé de production Marc Cardonnel

MUSIQUES
Django Reinhardt
Didier Lockwood
Stochelo Rosenberg
Traditionnel
Boléro: Maurice Ravel © joint ownership REDFIELD and NORDICE - represented by Editions DURAND - Adaptation: Didier Lockwood

PRODUCTION Les Nuits de Fourvière - Département du Rhône/. Salle Pleyel
AVEC LA COLLABORATION DE Princes Production, Artmada Productions, SamediSoir et AMES ET LE SOUTIEN DE
Banque Populaire Loire et Lyonnais

Remerciements à
Jean-Jacques Villeroy, Boris Kurts, Marc de Cagny, Delphine Mantoulet, Grégory Faes
Capucine Michat, Emmanuel Coignet, Conservatoire à rayonnement Régional de Lyon.


GÉNÉRIQUE FILM
DJANGO DROM
Hommage à Django Reinhardt
et à son peuple

Un film de
Tony Gatlif
Avec la collaboration de
Elsa Dahmani

PRODUCTION Princes Production
EN COPRODUCTION AVEC Les Nuits de Fourvière et Rhône-Alpes Cinéma
PRODUCTION EXÉCUTIVE Princes Production
Directrice de production Delphine Mantoulet
Assistée de Sylvain Mehez

Scénario et prises de vue
Tony Gatlif, Elsa Dahmani

Création sonore Philippe Welsh
Post Production Longplay
Directeur Post Production Louis-Paul Ordonneau
Superviseur effets spéciaux Mathieu Brusamonti
Animateurs 2D / 3D Romuald Masclet, Julien Carlier
Matte Painter Josselin Mahot, Yoann Bouchard

Collection personnelle de Tony Gatlif

Crédits photographiques
et extraits de films provenant des collections suivantes
Getty Images, Roger-Viollet, Princes Films, Lobster Films, Collection Tony Gatlif

Photographies, peintures, peintures, gravures et extraits de films
Tous droits réservés

Mercredi 6 AVRIL 2011 à 20h00 (tickets)Kulturpass, bienvenue!

DURÉE environ 1h40

Adultes 25 €, 20 €, 15 € / Jeunes 8 €


[DE]
Am 23. Februar 2010 hätte Django Reinhardt seinen einhundertsten Geburtstag gefeiert. Er starb im Jahr 1953. Und doch ist er bis heute lebendig geblieben. Ein paar Läufe oder Akkorde auf der Gitarre, und wir erkennen ihn, seinen Duktus, seinen Klang, er ist da.

Django Drom ist ein Abend, der einmal mehr die Faszinationskraft dieses Ausnahmemusikers unter Beweis stellt. Und seine grenzenlose Fantasie. Mit Didier Lockwood (Geige), Bireli Lagrène und Stochelo Rosenberg (Gitarre), sowie einer elfköpfigen Combo der Superlative.

Die Legende selbst ist mit von der Partie: In dem Film von Tony Gatlif. Bewegend stellt dieser die Musik Reinhardts in den Kontext der Geschichte von Sinti und Roma.

Ein weiterer Höhepunkt des Abends: die swingende Version von Maurice Ravels Bolero. Direkt daran anschließend eine Komposition Djangos. Inspiriert von Ravel im Jahre 1937.

Django Drom, ein unvergesslicher Abend, ein Credo von hypnotischer Kraft.

[EN] Even over half a century after his death in 1953, the music of Django Reinhardt is still very much alive. 2010 marked the centenary of the birth of the inimitable composer and guitarist whose music is among enjoys that rare accolade of being instantly recognisable. His swing style was hugely influential and even today musicians pay homage to the original gypsy king.

Django Drom is a veritable celebration of Django's music and the fascination it still holds over people, it's vibrant creativity and sheer joy. The multi-media spectacle is the brainchild of film director Tony Gatlif, himself a gypsy of Algerian descent who has spent much of his career documenting gypsy history, roots and traditions on film.

A special film created for the event by Gatlif will be accompanied by live music from a 14-piece ensemble. The fulcrum of the ensemble is a trio comprising acclaimed violinist Didier Lockwood and guitarists Bireli Lagrene and Stochelo Rosenberg.

The film is a montage of archive images that evokes the life of the gypsies and of Django Reinhardt. It includes scenes from Gatlif's critically acclaimed 1993 documentary Latcho drom. The music, especially arranged by Didier Lockwood, truly evokes the spirit of Django and will have audiences mesmerised. Lockwood was himself inspired by Stéphane Grappelli, whose career was launched through his collaboration with Reinhardt as a co-founder of the legendary Quintette du Hot Club de France.

The evening concludes with a gypsy swing version of Ravel's Bolero, a new transcription by Lockwood of Reinhardt's own 1937 composition that was inspired by the French composer's most famous work. Gatlif's images of dance accompany this climax.



Avis spectateurs | Zuschauer-Meinungen
Pas encore de contributions | Noch keine Beiträge Écrire un commentaire | Kommentar schreiben