#12 COMPAGNIE MICHÈLE NOIRET

Hors-Champ
Une danse-cinéma pour cinq danseurs & un caméraman

[FR] Depuis plusieurs années, Michèle Noiret pense et construit des passerelles entre danse et cinéma. Le critique Gérard Mayen a d'ailleurs créé l'expression «danse-cinéma» pour décrire son travail (in Mouvement, mai 2003). La nouvelle création de la chorégraphe, Hors-champ conçue en collaboration avec le cinéaste Patric Jean, s'inscrit dans la continuité de cette recherche et repousse les limites de l'ambiguïté entre réalité et fiction. L'idée n'est pas de juxtaposer l'image à la danse, mais plutôt de développer une écriture scénique et cinématographique qui permette aux deux médiums de se fondre et de s'alimenter l'un l'autre pour créer une œuvre à la croisée des genres. Sur le plateau, cinq danseurs (Juan Benitez, Filipe Lourenço, Isael Mata, Marielle Morales, Lise Vachon), filmés par un caméraman, évoluent dans une scénographie de Sabine Theunissen digne d'un décor de cinéma: des morceaux de pièces d'habitation réelles. Le dispositif mis en place modifie la temporalité linéaire de la représentation, il déstructure et bouleverse les perspectives spatiales. Il transforme l'espace clos de la boîte noire: les «hors-champs» filmés ajoutent de l'espace à l'espace scénique. La «réalité hallucinatoire », celle qui nous entoure et nous surprend chaque jour, est l'un des fils conducteurs de cette création. Hors-champ plonge le spectateur dans un univers multidimensionnel, où la diversité des points de vue fascine et nous entraîne dans des mondes inattendus et parallèles, réels et virtuels, où se mêlent les temps présent, passé et futur. (extrait de Ndd n° 57 - printemps 2013)

» Du dialogue entre les deux écritures, scénique et cinématographique, naissent de nouvelles forces de perception, un univers multidimensionnel propre à engendrer une diversité de points de vue presque infinie. [...] Le spectacle plonge dans un gigantesque jeu sur le temps – les temps –, créant un espace-temps sans cesse renouvelé par cette «danse-cinéma», cette scénographie s’élaborant sous nos yeux. L’esprit vagabonde, rêve parfois, mais le spectateur est forcément actif, toujours sollicité. Lëtzebuerger Land

» Un climat de mystère, d'angoisse, des images brutales qui vous précipitent au cœur d'un drame dont on ne saura jamais s'il relève d'une réalité vécue ou d'un cauchemar : « Hors-champ », spectacle dansé, théâtral et cinématographique est d'une efficacité fascinante. On y glisse en permanence des images superbement saisies par la caméra de Patric Jean à la mise en scène mordante de Michèle Noiret où la chorégraphie se fond à merveille au drame, les personnages passant de l'écran au plateau avec une rare virtuosité. Entre victime et oppresseur, au sein d'un climat délétère qui renvoie à tous les régimes totalitaires, « Hors-champ » déroule ses méandres empoisonnés. Chose rarissime sur scène, le spectacle est prenant comme peut l'être un film. Et ses cinq interprètes le servent à merveille. Le Nouvel Observateur

» La danseuse et chorégraphe belge Michèle Noiret allie des qualités paradoxales: clarté et opacité, ligne et épaisseur. Fille du poète Joseph Noiret, fondateur du mouvement expérimental Cobra, elle a été la collaboratrice du compositeur Karlheinz Stockhausen pendant quinze ans. D'où une musicalité du geste irradiante, un sens absolu du suspense chorégraphique... Le Monde Magazine à propos de Demain

» Jeux de miroirs, correspondances entre les séquences sur grand écran et l'action se déroulant en direct sous nos yeux, femmes mystérieuses toujours au bord du drame… on retrouve ici plusieurs ingrédients de certaines des pièces précédentes de Michèle Noiret. Le Soir à propos de Hôtel Folia

» Complicités, suspicions, échanges, suspensions, les relations qu'entretiennent les personnages chorégraphiques de Michèle Noiret se déclinent ici entre durée et instant, entre geste et suspens. La Libre Belgique à propos de Minutes opportunes

» Visuellement éblouissant, DEMAIN est une pièce où la chorégraphe Michèle Noiret porte un propos fort sur notre devenir d'êtres humains. Son talent est de parvenir à évoquer un sujet aussi angoissant à travers une œuvre d'une beauté époustouflante, qui n'impose rien au spectateur et laisse à chacun le soin de ressentir et de s'interroger. Le Soir à propos de Demain

» ... la chorégraphe belge Michèle Noiret approfondit encore et toujours son dialogue entre les danseurs et leurs images amplifiées. De deux points de vue, met en prise directe les actions live et leurs échos projetés dans le même mouvement, créant un effet troublant d'épaisseur théâtrale. [...] Télérama à propos de De deux points de vue

[DIS]

Scénario, mise en scène et chorégraphie Michèle Noiret
Créée avec et interprétée par Juan Benitez, Filipe Lourenço, Isael Mata, Marielle Morales, Lise Vachon
Collaboration artistique Dominique Duszynski
Assistanat Florence Augendre
Films Patric Jean
Caméraman plateau Vincent Pinckaers
Composition musicale originale Todor Todoroff
Violoncelliste Sigrid Vandenbogaerde
Musiques Bernard Hermann, Danger Mouse
Scénographie Sabine Theunissen
Assistanat Caroline Goradesky
Lumières Xavier Lauwers
Costumes Greta Goiris
Direction technique Christian Halkin
Régisseur général Théâtre National Romain Gueudré
Régie lumières Marc Lhommel, Ludovic Desclin (en alternance)
Régie vidéo Benoît Gillet
Régie son Vanessa Court
Régie plateau Christian Halkin, Christophe Blacha, Julien Desmet, Corentin Longe

Habilleuse Nalan Kosar
Construction des décors Ateliers du Théâtre National, Bruxelles Dominique Pierre, Yves Philippaerts, Pierre Jardon
Peintures Anaïs Thomas, Catherine Deprez, Nathalie Salamero, Félicia Parent
Confection des costumes Ateliers du Théâtre National, Bruxelles Nicole Moris, Nalan Kosar, Lise Crétiaux, Nathalie Willems

Montage films Théo Dieupart
Bruitage films Damien Defailly Studio 5/5
Mixage bruitage Romain Gueudré
Régie générale tournages extérieurs Mathias Donnay
Photographie Sergine Laloux
Chargée de développement / Production & diffusion Sylvie Becquet/Paris Prod
Production & diffusion Sarah De Ganck/Art Happens

Communication et presse Alexandra de Laminne
Administration et coordination Cathy Zanté
Directrice de production Blackmoon Productions Yohanna Dufourg

Production déléguée Compagnie Michèle Noiret / Tandem asbl.
Production Compagnie Michèle Noiret / Tandem asbl et Blackmoon Productions. Coproduction Théâtre National de la Communauté française de Belgique, Bruxelles • Théâtre National de Chaillot, Paris • Les Théâtres de la Ville de Luxembourg • Le Théâtre de la Place, Liège • Le Manège.Mons/Technocité dans le cadre du projet TRANSDIGITAL soutenu par le FEDER, programme Interreg IV France-Wallonie-Vlaanderen, avec la participation de UMons/Numédiart.

Avec le soutien du Fond Expériences Interactives de Pictanovo et Wallimage et le soutien du Dicream/CNC.

Réalisé avec l'aide du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Service de la Danse. La Compagnie Michèle Noiret bénéficie du soutien régulier de Wallonie-Bruxelles International

Michèle Noiret est artiste associée au Théâtre National de la Communauté française de Belgique à Bruxelles, et membre de l'Académie royale de Belgique.

 

Vendredi 22 NOVEMBRE 2013 à 20h00 (tickets)
Samedi 23 NOVEMBRE 2013 à 20h00 (tickets)

DURÉE environ 85 minutes

Adultes 20 € / Jeunes 8 €

Lieu: Grand Théâtre / Arrière-Scène

Dans le cadre de

Luxembourg Festival

[TICKETS]2013-11-22 20:00:00 15587+2013-11-23 20:00:00 15588