Les Théâtres de la Ville de Luxembourg

#13 GROUPE ACROBATIQUE DE TANGER & AURÉLIEN BORY

AZIMUT
Pièce d'Aurélien Bory avec le Groupe acrobatique de Tanger Avec 12 acrobates

[FR] Avec Plexus, présenté en début de saison au Grand Théâtre, Aurélien Bory poursuivait sa série de portraits de femmes, commencée en 2008 avec Stéphanie Fuster dans Questcequetudeviens?. Pour cette deuxième soirée à Luxembourg, il nous revient avec le groupe d'acrobates qui avait fait chavirer le coeur du public luxembourgeois en 2010 dans Chouf ouchouf de Zimmermann & de Perrot: le Groupe Acrobatique de Tanger. À l'initiative de Sanae El Kamouni, Aurélien Bory s'était intéressé à quelques-uns de ces incroyables acrobates, détenteurs d'une tradition ancestrale sauvegardée de génération en génération. En 2003, il avait imaginé pour eux et avec eux Taoub, devenu la première création contemporaine d'acrobatie marocaine. En 2013, Aurélien Bory a donc retrouvé ce groupe pour interroger «son lien avec la Méditerranée» et parcourir à nouveau Tanger, cette ville «à la limite de deux continents». En proposant comme titre Azimut, il a choisi un mot dont l'origine arabe «As-samt» (chemin, direction) est attestée dès le XVe siècle, avant qu'il ne traverse la Méditerranée pour devenir en espagnol «Acimut» (terme astronomique) et en argot français «azimuté», synonyme de fou ou de dérangé mentalement; un mot donc qui réunit les deux rives de notre mer commune. Azimut, le spectacle, est une écriture contemporaine au croisement de tous ces sens, à la fois cheminement à travers un Tanger en pleine mutation, folie de ses acrobaties, de ses envols permanents vers le ciel et les étoiles...

» Une structure quadrillée, des fils, du tissu synthétique transparent, de la mécanique et nous voici plongés dans un spectacle de la nuit avec des trouées de jour, un clair/obscur lors duquel les apparitions et disparitions permettent de s’abstraire de tout référentiel des lois physiques de la gravité. Les éclairages d’Arno Veyrat […] sont simplement époustouflants de précision. […] Beaucoup de poésie aussi, lors de ces divers passages de roues en ralenti et en accéléré, figure essentielle ancestrale dans l’acrobatie marocaine et impression de fragmentation du mouvement et de la lumière. Moment de grâce ! D’Lëtzebuerger Land

» Tous ces parcours croisés, parfois soutenus par un chant solitaire et archaïque, dessinent un monde en apesanteur des plus envoûtants. Télérama

[DE] Die marokkanischen Artisten von der Groupe acrobatique de Tanger ziehen seit vier Jahren durch ganz Europa mit dem - auch in Luxemburg gefeierten - Programm Chouf Ouchouf, gemeinsam produziert mit dem Duo Zimmermann & de Perrot. Seit fast einem Jahrzehnt arbeiten sie aber auch mit dem französischen Choreographen Aurélien Bory zusammen, der 2004 mit der Produktion Taoub die internationale Karriere der zwölf Künstler-Akrobaten aus großen marokkanischen Artisten-Familien einleitete. Für die Kulturhauptstadt Marseille 2013 haben sie sich wieder zusammengefunden und präsentieren ihr neues Programm Azimut.

» Die Energie der Truppe ist mitreißend, sie fegen über die Bühne, zeigen ihre Kunststücke, sind aber auch in den pantomimischen Szenen sehr präsent. Tageblatt zu Chouf Ouchouf

[EN] In 2003, Aurélien Bory took an interest in Moroccan acrobatics, a unique type of performance where troupes of families travel from town to town, creating human pyramids and doing circle acrobatics in the streets. He created a show for some of these artists entitled Taoub and its subsequent international success launched the Groupe Acrobatique de Tanger. In 2010, they performed with Zimmermann & de Perrot at the Grand Théâtre with the extraordinary Chouf Ouchouf. In 2013, Aurélien Bory is collaborating with the talented group anew to create Azimut, (meaning "path" or "direction" in Arabic and "mad" or "deranged" in colloquial French). It will be a contemporary piece blending both meanings of the word; a path through an ever-changing Tangiers and the madness of these acrobatics and their constant flight towards the sky and the stars.

» Clambering and shouldering into human pyramids; criss-crossing the stage in a dazzle of back lips and somersaults - these acrobats are physically the business. The Guardian on Chouf Ouchouf

[DIS]

Avec les artistes du Groupe acrobatique de Tanger Mustapha Aït Ouarakmane, Mohammed Hammich, Amal Hammich, Yassine Srasi, Achraf Mohammed Châaban, Adel Châaban, Abdelaziz El Haddad, Samir Lâaroussi, Younes Yemlahi, Jamila Abdellaoui
Et les chanteurs Raïs Mohand & Najib El Maïmouni Idrissi
Chef du Groupe acrobatique de Tanger
Younes Hammich
Directrice du Groupe acrobatique de Tanger Sanae El Kamouni

Conception, scénographie & mise en scène Aurélien Bory
Création lumières Arno Veyrat
Composition musicale Joan Cambon
Régie générale Sylvie Ananos, Arno Veyrat
Plateau & manipulation Mickaël Godbille, Thomas Dupeyron
Sonorisation Stéphane Ley
Régie son Edouard Heneman
Régie lumières Olivier Dupré
Costumes Sylvie Marcucci avec Clotilde Elne & Amélie Mistler
Recherche & adaptation Taïcyr Fadel
Décor & machinerie Pierre Dequivre & l’atelier de la fiancée du pirate
Vol Marc Bizet
Bureau d’études ICE Alain Abidbol

Production, diffusion Florent Piraud, Alexandra Cahen (Grand Théâtre de Provence), Florence Meurisse, Christelle Lordonné (compagnie 111 — Aurélien Bory), Sanae El Kamouni, Marie Reculon (Scènes du Maroc)

Production déléguée Grand Théâtre de Provence (Aix-en-Provence)
Coproduction Grand Théâtre de Provence, Marseille-Provence 2013 Capitale européenne de la culture, compagnie 111 — Aurélien Bory, Scènes du Maroc, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Le Grand T théâtre de Loire-Atlantique Nantes, Le Volcan scène nationale du Havre, CIRCa pôle national des arts du cirque Auch Gers Midi-Pyrénées, Théâtre du Rond-Point Paris, Agora pôle national des arts du cirque Boulazac- Aquitaine, La Filature scène nationale de Mulhouse

Avec le soutien du Conseil Général des Bouches-du- Rhône — Centre départemental de créations en résidence
Avec l’aide de L’Usine scène conventionnée pour les arts dans l’espace public Tournefeuille/Toulouse Métropole

Création en septembre 2013 à Aix-en-Provence

Azimut bénéficie du mécénat de la Fondation BNP Paribas, d’Assami, de Deloitte et de la Fondation d’entreprise Deloitte. La compagnie 111 — Aurélien Bory est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication — Direction Régionale des Affaires Culturelles de Midi-Pyrénées, la Région Midi-Pyrénées, la Ville de Toulouse et reçoit le soutien du Conseil Général de Haute- Garonne. Elle bénéficie du soutien de la Fondation BNP Paribas pour le développement de ses projets. La compagnie 111 — Aurélien Bory est artiste associé au Grand T théâtre de Loire-Atlantique. Scènes du Maroc bénéficie du soutien de la Fondations BNP Paribas et de la Fondation BMCI pour le développement de ses projets et reçoit le soutien de l’Institut Français du Maroc.

 

Jeudi 12 DÉCEMBRE 2013 à 20h00 (tickets)
Vendredi 13 DÉCEMBRE 2013 à 20h00 (tickets)

DURÉE environ 1h00 (pas d'entracte)

Adultes 25 €, 20 €, 15 € / Jeunes 8 €

Lieu: Grand Théâtre / Grande Salle

Notre partenaire pour les représentations au Luxembourg

 KBL Private Bankers

[TICKETS]2013-12-12 20:00:00 15589+2013-12-13 20:00:00 15590