Les Théâtres de la Ville de Luxembourg

#10 ROSAS / ANNE TERESA DE KEERSMAEKER & ICTUS

Vortex Temporum
Chorégraphie Anne Teresa De Keersmaeker

[FR] Anne Teresa De Keersmaeker, une chorégraphe qui n’hésite pas à plonger dans les subtilités de la musique contemporaine, tenait à l’œil, depuis près de dix ans, Vortex Temporum. Cette grande œuvre de maturité du compositeur français Gérard Grisey, dont la puissante architecture le dispute à la somptuosité des timbres, est une pièce pour six instruments, qui s’inspire à la fois des boucles rythmiques des répétitifs américains et de la solidité architecturale du classicisme allemand.

Dans la chorégraphie d’Anne Teresa De Keersmaeker, chaque détail compte, qu’il soit visuel ou sonore, qu’il touche à notre perception du mouvement, des textures d’ensemble ou de l’espace. Les gestes des musiciens, les mouvements des danseurs, le son et la dynamique spatiale, nous font vivre l’expérience d’un temps tourbillonnant, qui se dilate ou se contracte au gré d’un vertigineux contrepoint.

Mêlés sur le plateau, les danseurs de Rosas et les musiciens d’Ictus, appariés un à un, développent de longues spirales de danse et de musique où geste instrumental et geste chorégraphique cherchent à fusionner. Tout se répète et tout fait retour, sans cesse, mais c’est la qualité du temps vecu qui se transforme: temps infiniment vaste de la mémoire, temps rythmique du pas et de la respiration, court-circuit instantané de l’extase. Le temps presse, semble nous dire Anne Teresa De Keersmaeker. Il faut marcher, respirer, écouter, bondir hors de la torpeur. Faire exulter les corps. La chorégraphe renoue avec l’allègement minimaliste de ses débuts, enrichie par trente années de recherche. Anne Teresa De Keersmaeker est au sommet d’un art de l’épure.

» Tout le génie de la chorégraphe tient à ce qu’elle parvient à rendre simple ce qui est complexe, à faire la synthèse gestuelle d’un mécanisme musical qu’elle est allé décortiquer pièce par pièce. Ainsi, la musique de Gérard Grisey s’incarne sous nos yeux, offrant au spectateur une clé pour y pénétrer. Luxemburger Wort

» La conspiration magique de la musique et de la danse atteint un niveau rare d'équilibre. [...] La cohabitation de tous les interprètes, leur connivence fine dans l'action, atteint une évidence physique, rythmique et émotionnelle. Le Monde

» En trois temps et une infinie déclinaison de mouvements, les sept interprètes d’Anne Teresa de Keersmaeker, les six musiciens d’Ictus et leur chef Georges-Elie Octors captivent le public et le laissent en suspens [...] Liberté Hebdo

[DE] Anne Teresa De Keersmaeker gehört zu den wenigen Choreographen, die immer wieder die Auseinandersetzung mit zeitgenössischer Musik suchen. Seit etwa zehn Jahren gilt ihre analytische Aufmerksamkeit Vortex Temporum, dem Spätwerk des 1998 verstorbenen französischen Komponisten Gérard Grisey. Die instrumentalen Mixturen des Werkes basieren auf physikalischen Qualitäten von Tönen und Obertönen und ergeben ein weites Spektrum farbiger Harmonien und Klänge.

Der Titel, zu Deutsch Zeitwirbel, Zeitstrudel, weist auf einen ausgeprägten Sinn für kreis- oder spiralförmige Bewegungsmuster – Figuren, die in vielen Choreographien von Rosas auftauchen. Für Vortex Temporum versammeln sich zwei belgische Ausnahme-Ensembles: die von Anne Teresa De Keersmaeker gegründete Kompagnie Rosas und das auf Neue Musik spezialisierte Ictus-Ensemble. Gemeinsam untersuchen sie, wie Zeit sich verdichtet und ausdehnt, zusammenzieht und entfaltet, um in einem choreographischen Kontrapunkt den Klängen, Gesten, Bewegungen und der Dynamik des Raums eine Gleichwertigkeit und Unabhängigkeit zu ermöglichen.

» Ihre Virtuosität liegt in dem Anschein von Leichtigkeit: im Moment zu sein. Nicht im jenseitigen Traum. Diese brillanten fünf Viertelstunden möchte man ehren durch Stille statt mit plumpem Applaus. Die Welt

» Bis das Licht allmählich ausbleicht und einzig die Hand des Dirigenten im Dämmer gestikuliert und wirkt wie ein kosmischer Fingerzeig – so unwiderstehlich verwirbelt Keersmaekers Vortex Temporum die Sinne. Süddeutsche Zeitung

» Viel weiter kann man wohl nicht mehr gehen in der tänzerischen Erforschung der Musik. Die Tageszeitung

[EN] Ever since the start of her career as a choreographer, Anne Teresa De Keersmaeker has been fascinated by the complexity of contemporary music. Now she is turning her attention to Vortex Temporum, a late work by the French composer Gérard Grisey. Fifteen first-rate performers from Rosas and Ictus join forces in a communal search for different ways of experiencing time.

» That Ms. de Keersmaeker could even contemplate choreographing to this music, and then go on to make it legible and thrilling, is a triumph. The New York Times

[DIS]

Créé avec & dansé par Boštjan Antončič, Carlos Garbin, Marie Goudot, Cynthia Loemij, Julien Monty, Michaël Pomero, Igor Shyshko
Créé avec Chrysa Parkinson

Musique «Vortex temporum», Gérard Grisey (1996)
Direction musicale Georges-Elie Octors
Musiciens Ictus
Piano Jean-Luc Plouvier
Flûte Michael Schmid
Clarinette Dirk Descheemaeker
Violon Igor Semenoff
Alto Jeroen Robbrecht
Violoncelle Geert De Bièvre

Lumières Anne Teresa De Keersmaeker, Luc Schaltin
Conseiller artistique lumières Michel François
Costumes Anne-Catherine Kunz
Dramaturgie musicale Bojana Cvejić
Assistante artistique Femke Gyselinck
Directeur des répétitions Mark Lorimer
Coordination artistique & planning Anne Van Aerschot
Coordination technique Joris Erven
Son Alexandre Fostier
Assistante costumes Valérie Dewaele
Couturière Maria Eva Rodriguez, Tatjana Vilkitskaia
Techniciens Philippe Fontaine, Clive Mitchell, Bert Veris

 

Production Rosas
Coproduction De Munt / La Monnaie (Bruxelles), Ruhrtriennale, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Théâtre de la Ville (Paris), Sadler’s Wells (Londres), Opéra de Lille, ImpulsTanz (Vienne), Holland Festival (Amsterdam), Concertgebouw Brugge (Bruges)

Première mondiale 3 octobre 2013, Ruhrtriennale

Remerciements Thierry Bae, Jean-Paul Van Bendegem

Jeudi 20 NOVEMBRE 2014 à 20h00 (tickets)

DURÉE 1h00 (pas d’entracte)

Adultes 25 €, 20 €, 15 € / Jeunes 8 €

Lieu: Grand Théâtre / Grande Salle réduite

Dans le cadre de

Luxembourg Festival

 

[TICKETS]2014-11-20 20:00:00 17734