Les Théâtres de la Ville de Luxembourg

#14 KAORI ITO

Asobi (Jeux d'adultes)
Avec 4 danseurs

[FR] Danseuse et chorégraphe d’exception, Kaori Ito a fait sensation la saison dernière avec Plexus, un spectacle-portrait que lui a consacré le metteur en scène Aurélien Bory.

Dans sa nouvelle pièce, Asobi, la chorégraphe, associée aux ballets C de la B, explore, à travers un jeu de miroirs, l’idée du fétichisme et plus particulièrement des pratiques dites «Asobi», destinées au Japon à magnifier certaines parties du corps. «Asobi» est en effet un terme japonais évoquant ce que nous faisons et vivons en marge des obligations de notre vie, les choses légères, les activités passagères, les obsessions mineures, bref tout ce qui relève du plaisir, y compris sensuel. Ce terme évoque également le lâcher-prise et l’ivresse que procure sa pratique. Dans la société japonaise contemporaine, sa connotation est aussi érotique, évoquant des jeux d’adultes, surtout pratiqués par les hommes, se mettant en scène tels des enfants.

Asobi, c’est le portrait de deux femmes et de deux hommes, quatre façons différentes de vivre leurs corps, quatre personnalités, deux sensualités. Dans un décor inspiré des «hôtels d’amour» japonais – avec un grand miroir au plafond –, le spectacle aborde l’obsession du corps et de son reflet, le voyeurisme, grâce à des jeux entre les femmes. Cuir, corsets, talons hauts, contribuent à une recherche  de l’animalité féminine, dans la déformation du mouvement et du corps.

» […] une chorégraphie menée tambour battant, inventive dans sa gestuelle, rythmée par la musique à la riche palette sonore de Guillaume Perret et Marybel Dessagnes. Les danseurs, souvent à l’unisson, déroulent une danse précise et mécanique, tels des automates mus par un invisible ressort. […] Une expérience assez radicale dont la beauté troublante interpelle chacun individuellement. Luxemburger Wort

[DE] Die japanische Performerin ist eine der großen Lichtgestalten des internationalen Tanzes. Sie begann bei der Legende Alain Platel, später arbeitete sie mit Philippe Decouflé oder James Thiérrée. „In welcher Produktion sie auch tanzt, immer entfaltet sie ihre zündende Eleganz“ (Le Monde). Asobi (Erwachsenenspiele) ist ein flirrendes Spiel mit weiblicher Sinnlichkeit, erotischen Obsessionen, magischen Spiegeln und der Euphorie des Begehrens.

Sanfte Violinklänge. Langsam tauchen Menschenknäuel aus dem finsteren Bühnennichts auf und entschweben wieder, wie helle Flecken in der Finsternis des Universums. Spielerei mit Risiko, Kampf, Wettbewerb, Theater, Tanz, Sex – alle Aktivitäten, bei denen der Mensch Euphorie und Hingabe zu erlangen sucht, sind im Grunde von Voyeurismus getrieben. Bei Kaori Ito konfrontiert ein enormer Spiegel auf der Bühne sowohl Akteure als auch Betrachter mit dem begehrlichen Blick. Ein Spiel von Intimität, Verletzlichkeit und Begierde.

Seit ihrer Gründung vor nunmehr 30 Jahren sind die belgischen les ballets C de la B ein im Posthof immer mit Spannung erwartetes Ensemble. Die einzigartige Mischung unterschiedlicher künstlerischer Visionen der von Alain Platel geschaffenen modernen Kompanie lässt sich schwer klassifizieren: eklektisch, anarchisch, höchst engagiert und extrem populär.

» Kaori Ito entlässt das Publikum mit einer Menge aufregender Bilder im Kopf. Tageblatt

[EN] After the success of her collaboration with Aurélien Bory on Plexus last season, Kaori Ito returns to the Grand Théâtre with her latest creation. Asobi is a Japanese term with multiple meanings. Besides referring to the lighthearted things we do outside the obligations of life, it also means “games” in an adult, sensual context, games which are mostly led by men as Japanese women are still not allowed to engage in such practices. What would happen if they were? Exploring the idea of fetishism, and of so-called “asobi” practices, the performance will touch on this question; a portrait of two women and two men, two sexualities and four different sensualities whereby the two male dancers also represent the eyes of the audience.

[DIS]

Chorégraphie & mise en scène Kaori Ito
Créé par Csaba Varga, Jann Gallois, Kaori Ito, Laura Neyskens, Péter Juhász
Dansé par Csaba Varga, Jann Gallois, Kaori Ito, Péter Juhász
Musique Guillaume Perret, Marybel Dessagnes
Musique interpreté par Guillaume Perret, SPECTRA Ensemble (Jan Vercruysse, Kris Deprey, Pieter Jansen, Bram Bossier, Francis Mourey, Luc Van Loo & Frank Van Eycken)
Sous la direction de Filip Rathé

Assistant à la chorégraphie Gabriel Wong
Acting coach Renae Shadler
Éclairage Carlo Bourguignon
Création son Bartold Uyttersprot
Régisseur éclairage Bennert Vancottem
Régisseur son Gert Van Hyfte
Création décor Wim Van de Cappelle
Costumes Mina Ly
Photographie Chris Van der Burght

Production les ballets C de la B
Coproduction Muziekcentrum De Bijloke (Gent), SPECTRA Ensemble, TorinoDanza, Théâtre National de Chaillot (Paris), Theater im Pfalzbau (Ludwigshafen), La Rose des Vents (Villeneuve d’Ascq), Les Théâtres de la Ville de Luxembourg

Remerciements: Bureau FormART (Paris), KVS (Brussels), Iris Raspoet, Alain Platel, Nora Horvas, Adrienn Reka, Satoshi Kudo, Impulstanz, Ménagerie de verre, Tatjana Jankovic, Philippe Gasnier, Bauke Lievens. Distribution: Frans Brood Productions. Avec l’appui de la ville de Gand, de la Province de la Flandre- Orientale, des Autorités Flamandes, The Saison Foundation (Tokyo).

Mercredi 10 DÉCEMBRE 2014 à 20h00 (tickets)
Jeudi 11 DÉCEMBRE 2014 à 20h00 (tickets)

DURÉE 1h00 (pas d’entracte)

Adultes 20 € / Jeunes 8 €

Lieu: Grand Théâtre / Studio

[TICKETS]2014-12-10 20:00:00 17748+2014-12-11 20:00:00 17749