#37 AFRICA

Peter Verhelst & Oscar Van Rompay
Monologue théâtral en français

[FR] Dans la pensée libérale dominante, le libre-échange est l’instrument par excellence pour développer l’individu. Non seulement, le libre-échange profite à la société, mais il rapproche aussi les cultures. L’esprit d’entreprise familiarise avec ce qui est étranger.

Oscar Van Rompay – acteur de la troupe du NTGent – est l’un de ces entrepreneurs. En Afrique. À côté de sa vie d’acteur en Belgique, Oscar a une deuxième vie au Kenya où il gère une plantation d’arbres. Il passe la moitié de l’année en Europe et l’autre moitié en Afrique. Acteur, il a déjà été tour à tour terroriste musulman, analyste financier, enfant, agriculteur, assassin… Dans le monologue théâtral autobiographique Africa, il joue son rôle le plus difficile: lui-même. Un entrepreneur occidental au Kenya, un homme blanc qui s’efforce de ne faire qu’un avec ses semblables noirs.

Africa est une pièce sur la face sombre de la pensée libérale. Par extrapolation, Africa est le récit universel d’un être humain qui essaie de trouver sa place dans une société qui lui est étrangère, partagé entre le désir et l’angoisse, espérant rencontrer l’amour idéal. Africa peut se lire autrement aussi. Le metteur en scène, Peter Verhelst, emmène le public dans une illusion, illusion qu’il démantèle par la suite sous les yeux du même public. Regarder un spectacle de Peter Verhelst, c’est regarder deux choses simultanément: l’expérience d’une illusion et la déconstruction de cette illusion. Et pendant que l’Afrique est l’objet des désirs et des désillusions du personnage de l’entrepreneur, la scène théâtrale est le champ ou se projettent les désirs et les désillusions des spectateurs. En ce sens, Africa est aussi une performance sur le théâtre.

» Africa est une grande histoire d’amour-haine avec l’Alterité incarnée par un acteur hors du commun et un texte intelligent et poétique. D’Lëtzebuerger Land

» Oscar Van Rompay dans le rôle de sa vie. De Standaard

» Sincérité dans l’incommodité. [...] Verhelst s’approche de vous en catimini. Knack

» Une production totalement saisissante qui s’inspire d’une histoire personnelle, mais qui dénude aussi et surtout les erreurs humaines les plus  courantes. Het Nieuwsbla

» C’est assez rare. Ça ne part pas. C’est entré par les entrebâillements du cerveau, c’est entré dans le sang, comme un virus. Je sortais de la salle et la première chose que je me suis dite, c’est que j’allais revoir ce spectacle. Et même cette deuxième vision m’a fait impression. Il y a forcément quelque chose qui s’est passé sur cette scène, dans cette salle. De Morgen

[DIS]

Avec Oscar Van Rompay

Mise en scène Peter Verhelst
Texte Peter Verhelst & Oscar Van Rompay
Création sonore & composition Kreng
Décors Luc Goedertier, Flup Beys
Lumières Dennis Diels
Costumes An De Mol
Construction décors/costumes Ateliers NTGent

Production NTGent

Merci à Marta Krajnik pour la traduction en Swahili.

Vendredi 24 OCTOBRE 2014 à 20h00 (tickets)

DURÉE 1h40 (pas d’entracte)

Adultes 20€, 15€, 8€ / Jeunes 8€

Lieu:Théâtre des Capucins

[TICKETS]2014-10-24 20:00:00 17725