#48 UN ÉTÉ À OSAGE COUNTY

Texte Tracy Letts
Texte français & dramaturgie Daniel Loayza
Mise en scène & scénographie Dominique Pitoiset
En français surtitré en anglais

À l'issue de la représentation du 7 janvier, l'équipe artistique de la pièce donne rendez-vous à son public pour une rencontre.

[FR] Le patriarche du clan des Weston disparaît lors d’une chaude nuit d’été. La famille se réunit dans la maison familiale. Autour de Violet Weston, femme acerbe sur le déclin, rongée par la drogue et la maladie, gravitent plusieurs générations de femmes avec qui elle entretient des relations où se mêlent haine et amour. Pendant plusieurs semaines, dans la chaleur du mois d’août, cette réunion familiale va faire ressurgir des secrets trop longtemps gardés.

Un été à Osage county mélange allègrement la tragédie épique et la comédie noire. Ce portrait d’une famille américaine dysfonctionnelle par excellence ne laissera aucun des personnages indemnes. Tracy Letts, l’auteur de cette pièce, s’était déjà fait remarquer avec des pièces courtes, qui témoignent de son sens de la construction dramatique et du portrait en mouvement – sans oublier une tonalité humoristique assez extraordinaire, où la noirceur n’exclut pas une certaine allégresse d’apocalypse.

Peu à peu, de l’entrelacs de toutes ces vies, c’est l’histoire de toute une famille qui se dégage sur fond de tensions, de silences, d’inconscient collectif et de rivalités inavouées. C’est en outre un certain état des lieux du vieux rêve américain qui est dressé: où en sont aujourd’hui ces idéaux que proclamait si fièrement la Déclaration d’Indépendance: «la vie, la liberté et la poursuite du bonheur»?

La pièce de Tracy Letts, chargée d’une sombre énergie et hantée de figures poignantes, a reçu le Prix Pulitzer en 2008.

Pour certains des spectateurs, cette pièce sera l’occasion d’une comparaison intéressante avec son adaptation cinématographique, sortie en février dernier, réalisée par John Wells, avec notamment Meryl Streep, Julia Roberts ou encore Ewan McGregor.

» [...] Anne Mercier [joue une] formidable mater familias à voix rauque, niobé à l’envers, teigneuse. [...] L’Humanité

» Le jeu et la mise en scène sont tellement justes que l’on peut sentir le vent souffler sur l’herbe sèche des plaines américaines. [...] Les acteurs sont formidables, saluons la prestation d’Annie Mercier qui incarne la mère [...]. Carnet d’Art

» La mise en scène est d’une grande intelligence. Les Échos à propos de Cyrano de Bergerac

» Dans l’idée que la vraie action est dans le verbe, [Dominique Pitoiset] met en scène des personnages touchants et décalés [...] Luxemburger Wort à propos de Cyrano de Bergerac

» Pitoiset [débarrasse] la pièce de ce qu’elle a de plus gênant, [...], sans rien lui enlever de son pouvoir d’émotion et de sa mélancolie. D’Lëtzebuerger Land à propos de Cyrano de Bergerac

» Là, où les extrêmes se touchent, naît ainsi au théâtre un insoupçonné moment de grâce et de splendeur. Tageblatt à propos de Cyrano de Bergerac

[EN] The Weston family patriarch passes suddenly on a hot summer’s night. Three generations of women find themselves back in the family house in the aftermath of his death; the embittered mother, the cancer-ridden and formidable Violet Weston poisons the reunion, bolstered by her addiction to painkillers. As the weeks roll by in the stifling August heat, family tensions build and murky secrets unfold in this Pulitzer Prize-winning drama by Tracy Letts which was successfully made into a film in 2013 earning several Oscarnominations.

[DIS]

Avec Annie Mercier, Caroline Proust, Daniel Martin, Anne-Pascale Clairembourg, Anne Benoît, Valérie Lemaître, Cathy Min Jung, Jean-François Lapalus, Nicolas Luçon, Marc Prin, Itto Mehdaoui, avec la participation de François Marthouret

Lumières Christophe Pitoiset
Costumes Axel Aust
Maquillage/coiffures Cécile Kretschmar
Chorégraphie des combats Pavel Jancik
Asssitante à la mise en scène Marie Favre
Création sonore Marie Charles 
Accessoires Bertrand Nodet 
Accessoires Luxembourg Michelle Bevilacqua
Assistante costumes Camille Pénager
Equipe du film
Réalisation
Benoit Rossel
Image Blaise Harrison
Prise de son et mixage Damien Boitel
Montage Anne-Laure Viaud
Etalonnage Alexandre Lelaure
Régisseur général Nicolas Julliand
Régisseur plateau/accessoires Laurent Lafont
Régisseur lumières Didier Diego Peucelle
Régisseur son Olivier Pfeiffer/Vincent Chabot (en alt.) 
Régisseur vidéo Dominique Mank 
Habilleuse Adeline Mommessin 
Remerciements à Stephen Taylor 

Production Bonlieu Scène nationale Annecy / Compagnie Pitoiset - Dijon
Coproduction Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Théâtre de Liège, Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine

Avec le soutien exceptionnel de la Région Rhône-Alpes
Avec le soutien du DIESE # Rhône-Alpes

Décors réalisés par les Ateliers des Théâtres de la Ville de Luxembourg

Création en novembre 2014 à Bonlieu Scène nationale Annecy

 

Mercredi 7 JANVIER 2015 à 20h00 (tickets)
Jeudi 8 JANVIER 2015 à 20h00 (tickets)

DURÉE 2h30 (pas d'entracte)

Adultes 25€, 20€, 15€ / Jeunes 8€

Lieu: Grand Théâtre / Grande Salle réduite

[TICKETS]2015-01-07 20:00:00 17762+2015-01-08 20:00:00 17763