Les Théâtres de la Ville de Luxembourg

#14 DAVID BOBÉE & LES CIRCASSIENS DE LA GATA CIRKO DE BOGOTA

DIOS PROVEERÁ
Avec 11 circassiens & 5 musiciens

[FR] Dios proveerá est né de rencontres croisées. La rencontre de David Bobée, metteur en scène français et directeur du Centre Dramatique National de Haute-Normandie, avec deux acrobates colombiens virtuoses: Edward Aleman et Wilmer Marquez. La rencontre entre l’univers esthétique et politique du metteur en scène et la recherche contemporaine des artistes de la Gata Cirko, dirigés par Louisa Montoya et Felipe Ortiz. La rencontre également entre la musique baroque de l’ensemble mené par le chef d’orchestre Sébastien d’Hérin et le spectacle circassien.

La rencontre du cirque de Bogota et de la musique colombienne de la période coloniale permet de faire dialoguer les époques et de confronter cet art brut, urbain, violent qu’est l’acrobatie à cette science artistique qu’est la musique baroque. Choc des mondes. D’un côté le sublime, de l’autre le brutal; d’un côté la musique des chambres et des églises, de l’autre le cirque né dans une rue dont il tire toute sa violence. D’un côté le sacré, de l’autre le profane.

La culture savante ressurgie du passé et la culture populaire d’aujourd’hui se sont unies pour créer un grand spectacle de cirque contemporain franco-colombien: Dios proveerá.

La violence et la beauté, la résistance et fragilité ont été au cœur d’un processus de travail commencé dans les locaux de la Gata à Bogota et poursuivi en Normandie.

Une colère certaine, un sentiment de révolte, se dégage du spectacle, qui met en scène des corps en résistance, une chorégraphie de l’émeute. Le 21e siècle s’ouvre sur cette nécessité pour les peuples de s’exprimer au-delà des mots, en dressant leurs corps pour infléchir la course folle de l’époque et affirmer leur capacité à rejeter un monde tel qu’il est, tel qu’il ne va pas.

» En utilisant les remarquables qualités physiques et acrobates et danseurs de la compagnie colombienne, David Bobée parvient à tisser une histoire, à mettre en lumière de manière poétique, humoristique ou grave des individus en rébellion contre une certaine fatalité. Luxemburger Wort

» Dans Dios proveerá, le formidable travail des acrobates dans les numéros aériens est sublimé par la musique et la lumière. Ouest France

[EN] From its very conception Dios proveerá had a life of its own. Director David Bobée was originally committed to another piece, when on a trip to Colombia he discovered the eleven artists from the Gata Cirko de Bogota. He immediately felt the intensity of these artists and realised he had to create something for them. The result is an intense piece that focuses on the power and expressive force of the artists’ stories and commitments. Bobée saw in the acrobats’ bodies an inner conflict, and believed its sole purpose was to resist external violence. This he related to the external influences so prevalent in Columbia; when artistically channelled and combined with vibrant music this energy became the vital, brutal force that we witness in Dios proveerá.

[DE] Als der französische Regisseur David Bobée auf einer Reise nach Kolumbien den elf Künstlern des Gata Cirko de Bogota begegnete, erspürte er sofort die künstlerische Intensität der Truppe und wusste: Er wollte etwas für sie kreieren. Entstanden ist Dios proveerá, ein ausdrucksstarkes Werk, in dem Bobée Welten aufeinanderprallen lässt: Ein fünf köpfiges Musikensemble spielt lateinamerikanische Barockmusik zu kraftstrotzender, gewaltreicher, urbaner Performance. Kammer- und Kirchenmusik trifft auf die Gewalt der Straße. Das Sublime auf das Brutale. Das Heilige auf das Profane. Ein großes, zeitgenössisches französisch-kolumbianisches Zirkusspektakel.

[DIS]

Mise en scène & scénographie David Bobée
Musique les Nouveaux Caractères, direction Sébastien d’Hérin
Assistants mise en scène Edward Aleman & Wilmer Marquez
Création sonore Jean Noël Françoise
Création lumière Stéphane-Babi Aubert
Création vidéo Raphaëlle Girard-Uriewicz
Costumes Pascale Barré 
Direction technique Emmanuel Journoud
Régie de scène Fabien Barbot
Régie son Victor Sévérino
Régie lumières Véronique Hemberger
Régie vidéo José Gherrak
Assistante de production Sarah Bonjean

Artistes circassiens de la Gata Cirko Luisa Montoya, Felipe Ortiz, Edward Aleman, Wilmer Marquez, José Miguel Martinez, Gabriel Gomez, Gabriela Diaz, Laura Lloreda, Diego Fajardo, Cristian Trivino, Valentina Linares
Musiciens de l’Ensemble “Les Nouveaux Caractères”
Sébastien d’Hérin, clavecin
Liselotte Emery, cornet à bouquin et flûte à bec
Caroline Mutel, voix (soprano)
Étienne Floutier, viole de gambe
Stephen Eelhart, percussions

Production Interarts Lausanne/Chantal et Jean-Luc Larguier
Coproduction Centre dramatique national de Haute Normandie, La Brèche – Pôle national des arts du cirque de Basse Normandie, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Maison des Arts de Créteil

Avec le soutien du Théâtre de Caen, de l’Institut français Paris, de La Gata Cirko – Louisa Montoya et Felipe Ortiz, de l’Institut français de Colombie
Diffusion Scènes de la Terre/Martine Dionisio

Résidences de création La Gata Cirko – Bogota du 18 au 31 août 2014, Cherbourg en février et mars 2015 – La Brèche – Pôle national des arts du cirque de Basse Normandie
Avec la complicité de Philippe Chamaux et l’équipe du CDN de Haute-Normandie
Remerciements à Sophie Colleu

Spectacle créé à la Brèche à Cherbourg le 7 mars 2015 dans le cadre du Festival Spring organisé par La Brèche – Pôle national des arts du cirque de Basse Normandie

Mardi 10 NOVEMBRE 2015 à 20h00 (tickets)
Mercredi 11 NOVEMBRE 2015 à 20h00 (tickets)

DURÉE 1h45 (pas d'entracte)

Adultes 25 €, 20 €, 15 € / Jeunes 8 € / Kulturpass bienvenu

Lieu: Grand Théâtre / Grande Salle réduite

Dans le cadre de Luxembourg Festival
Luxembourg Festival

[TICKETS]2015-11-10 20:00:00 19722+2015-11-11 20:00:00 19723