#7 RUSALKA

Antonín Dvořák (1841-1904)
Opéra en trois actes sur un livret du poète Jaroslav Kvapil basé sur les contes de fée de Karel Jaromír Erben & Božena Němcová
Créé le 31 mars 1901 au Théâtre National de Prague
En tchèque, avec surtitres en français & allemand

[FR] Rusalka est un opéra d’Antonín Dvořák souvent qualifié et à juste titre de «conte lyrique»: Rusalka, une nymphe des eaux, est tombée amoureuse d’un prince venu se baigner dans son lac. Pour que son amour puisse se réaliser, elle doit prendre forme humaine. La sorcière Ježibaba réalise son vœu, mais à de terribles conditions: elle deviendra muette et si son amour ne se concrétise pas, non seulement elle sera damnée, mais l’homme qu’elle aime en vain mourra. La fin de l’histoire est évidemment tragique.

Avec Rusalka, Dvořák, que nous connaissons surtout pour sa musique de chambre et orchestrale, réussissait l’un de ses désirs les plus constants: «Je voudrais consacrer toutes mes facultés à la création lyrique.»

Cette œuvre est une parfaite réussite musicale: elle est tissée de thèmes récurrents au magnifique pouvoir suggestif, elle ouvre un éventail orchestral aussi raffiné que le rythme et l’harmonie, elle offre une palette infinie de couleurs musicales, une partition ciselée. Chacun des personnages est subtilement caractérisé. Ainsi, Dvořák déploie des trésors de mélodies pour l’héroïne et lui invente des accents sublimes. La partition exige des interprètes qu’ils concilient amplitude de la tessiture, sens dramatique, puissance et nuance.

C’est l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, dirigé par Antony Hermus, qui sera dans la fosse pour cette production de l’ENO (English National Opera). Quant à la mise en scène, elle a été confiée à Tatjana Gürbaca, dont on se souviendra du superbe Parsifal.

[DE] Mit seiner 1901 uraufgeführten Oper, die sich unter anderem auf Hans Christian Andersens Märchen Die kleine Meerjungfrau bezieht, sicherte sich Antonín Dvořák einen Platz im Olymp der tschechischen Musikgeschichte. Rusalka wird oft als „lyrisches Märchen“ bezeichnet: Die Nixe Rusalka verliebt sich in einen Prinzen, der in ihrem See baden wollte. Um ihre Liebe verwirklichen zu können, muss sie menschliche Gestalt annehmen. Die Hexe Ježibaba erfüllt ihr diesen Wunsch, jedoch mit zwei schrecklichen Bedingungen: Sie wird stumm, und wenn der Prinz ihre Liebe nicht erwidert, wird er sterben.

Rusalka ist ein großer musikalischer Wurf: Die Oper besteht aus wiederkehrenden Themen mit einer beeindruckenden suggestiven Kraft und bietet eine faszinierende Klangwelt voll Magie und zerbrechlicher Schönheit. Es gelingt Dvořák, Rusalkas Seelenzustände in seiner Musik präzise nachzuzeichnen: Sie ist hin- und hergerissen zwischen der Sehnsucht nach einem besseren Leben und tiefer Verzweiflung, zwischen dem Wunsch nach erwiderter Liebe und der Enttäuschung über die Wechselhaftigkeit der Menschen.

Das Orchestre Philharmonique du Luxembourg unter der Leitung von Antony Hermus wird sich der Partitur für diese Produktion der ENO (English National Opera) annehmen. Die Inszenierung wurde Tatjana Gürbaca anvertraut, an deren beeindruckenden Parsifal aus dem Jahre 2013 sich noch viele erinnern.

[EN] Rusalka is an opera by Antonín Dvořák often described as a “lyric fairytale”: the mermaid Rusalka falls in love with a prince who has come to bathe in her lake. For her love to come true, she must take on human form. The witch Ježibaba fulfils her wish, albeit on two terrible conditions: Rusalka will lose her voice and the prince will die if he does not reciprocate her love.

This work contains the perfect recipe for musical success: built on recurring themes with magnificent suggestive power, it offers an infinite palette of musical colours. Thus, Dvořák creates wonderful arias for the heroine which beautifully reflect her inner emotional state and embellishes them with sublime accents.

The Orchestre Philharmonique du Luxembourg, led by Antony Hermus, will play in the pit for this English National Opera production. Tatjana Gürbaca, whose award-winning Parsifal was presented in Luxembourg in 2013, will direct.

[DIS]

Direction musicale Antony Hermus
Mise en scène Tatjana Gürbaca
Scénographie & lumière Klaus Grünberg
Assistante à la scénographie Anne Kuhn
Costumes Barbara Drosihn 

Corinne Winters, Rusalka
Nicky Spence, Le Prince
David Soar, L’Esprit du lac
Patricia Bardon, Ježibaba
Claire Rutter, La Princesse étrangère
Nadine Benjamin, Première nymphe
Idunnu Münch, Deuxième nymphe
Katie Stevenson, Troisième nymphe
Katie Coventry, Le Garçon de cuisine 

Chœur Arnold Schoenberg Chor
Orchestre Orchestre Philharmonique du Luxembourg 

Production English National Opera
Coproduction Les Théâtres de la Ville de Luxembourg 

Représentations à Luxembourg en collaboration avec l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg

Première de cette production le 28 mars 2020 au English National Opera

Dimanche 26 AVRIL 2020 à 17h00 (tickets)
Mardi 28 AVRIL 2020 à 20h00 (tickets)
Jeudi 30 AVRIL 2020 à 20h00 (tickets)

DURÉE environ 3h20 & 2 entractes

Introduction à l'opéra par Monsieur Jérôme Wigny des Amis de l'Opéra une demi-heure avant chaque représentation (en français)

Adultes 65 €, 40 €, 25 € / Jeunes 8 € / Kulturpass bienvenu

Lieu: Grand Théâtre / Grande Salle

 

[TICKETS]2020-04-26 17:00:00 27442+2020-04-28 20:00:00 27443+2020-04-30 20:00:00 27444