#32 DON DE LILLO / JULIEN GOSSELIN

Don DeLillo / Julien Gosselin / Si vous pouviez lécher mon cœur

[FR] Les spectateurs du Grand Théâtre peuvent s’attendre à une trilogie théâtrale époustouflante, avec les trois adaptations de romans de Don DeLillo par Julien Gosselin.

Depuis leurs tout premiers travaux, bien avant la création des Particules Élémentaires, que le public a pu découvrir au Grand Théâtre en 2018, et bien plus encore maintenant depuis le travail sur 2666 de Roberto Bolaño, Julien Gosselin et sa compagnie Si vous pouviez lécher mon cœur (SVPLMC) se concentrent sur un nombre très précis de thèmes: la littérature, la violence, la façon dont un être humain est victime des mouvements souterrains que produisent l’Histoire ou la société qui l’entoure.

Pour Julien Gosselin, Don DeLillo agit comme un catalyseur de ces thèmes, comme l’endroit d’embranchement de ces questions, mais aussi comme un nouveau virage à négocier. Celui des histoires qu’il raconte, des hommes et des femmes qu’il décrit, emportés par le mouvement global de l’Histoire politique mais aussi et surtout par des phénomènes inexplicables. La peur, le doute, l’ennui, l’impossibilité de l’amour: DeLillo rend à ces phénomènes vécus par tous leur part de mystère, les relie à l’Histoire, aux guerres, aux archaïsmes les plus violents et les plus purs.

Julien Gosselin recentre son travail d’adaptation sur trois textes de DeLillo, Joueurs, Mao II et Les Noms, qui décrivent, chacun à leur manière, une histoire du terrorisme. Le spectacle, qui dure environ neuf heures, se retrouve ici découpé en trois représentations distinctes. Le metteur en scène poursuit ainsi son travail cinématographique, qui paraît absolument nécessaire à la lecture des romans, tout en cherchant à résoudre au plateau une question qui lui est chère: comment ajouter à la présence du cinéma en direct la force des corps, le contact non brisé des spectateurs aux acteurs, à leurs peaux.

Voilà plus de cinquante ans que l’écrivain américain Don DeLillo bâtit une œuvre immense, protéiforme, pareille à un relevé sismographique des états de notre planète. Julien Gosselin a choisi d’opérer une coupe verticale pour y prélever des échantillons datant de trois décennies différentes. Pour ce metteur en scène hors pair, il s'agit d'une étape supplémentaire de cette recherche d’un théâtre immersif, musical, poétique, qui plongera le spectateur au cœur de ce qui pourrait être une histoire absolument intime de décennies de violences politiques.

» Le choix des livres de Don DeLillo qui forment l’armature du spectacle n’est pas neutre. Tous évoquent, à leur façon, trois décennies de terrorisme aux États-Unis, et rejoignent les thèmes sur lesquels Julien Gosselin revient toujours. Les Inrockuptibles, Fabienne Arvers

» Julien Gosselin adapte cette année trois œuvres de Don DeLillo [...] avec en fil rouge la société américaine, son consumérisme à outrance et le rapport qu’elle entretient au monde. [...] Trois spectacles distincts mais aux échos nombreux, dont la matière première, brassée de réflexions vertigineuses sur le langage et la civilisation, l’intime et le politique, le vide au cœur de la société américaine et ses répercussions sur le reste de la planète livrent rien moins qu’un état du monde n’ayant nullement perdu de son tranchant (les livres datent respectivement de 1977, 1991 et 1982). Libération, Elisabeth Franck-Dumas

[DIS]

Texte Don DeLillo
Traduction Marianne Véron
Adaptation & mise en scène Julien Gosselin 

Avec Rémi Alexandre, Guillaume Bachelé, Joseph Drouet, Denis Eyriey, Antoine Ferron, Carine Goron, Pauline Haudepin, Alexandre Lecroc-Lecerf, Frédéric Leidgens, Caroline Mounier, Victoria Quesnel, Maxence Vandevelde

Scénographie Hubert Colas
Assistant technique à la scénographie Frédéric Vienot
Assistant à la mise en scène Kaspar Tainturier-Fink
Création musicale Rémi Alexandre, Guillaume Bachelé, Maxence Vandevelde
Création lumière Nicolas Joubert assisté d’Arnaud Godest
Création vidéo Jérémie Bernaert, Pierre Martin
Création sonore Julien Feryn
Costumes Caroline Tavernier assistée d’Angélique Legrand
Accessoires Guillaume Lepert
Régie générale création & assistance technique scénographique Antoine Guilloux
Régie générale tournée Léo Thévenon
Régie plateau Benjamin Dupuis, Simon Haratyk, Guillaume Lepert
Régie lumière Anna Geneste, Arnaud Godest, Fanny Walser
Cadre vidéo Jérémie Bernaert
Régie vidéo Pierre Martin ou Pierre Hubert, Raphaël Oriol
Régie son Julien Feryn, Hugo Hamman ou Noémie Pagot
Régie son HF Mélissa Jouvin
Costumes Angélique Legrand ou Caroline Tavernier
Stagiaire dramaturgie Juliette de Beauchamp
Stagiaires techniques Sophie Miquet, Mickaël Perissinotto, Nina Chiron
Direction technique Nicolas Ahssaine
Directeur technique adjoint Vianney Brunin
Administration, production, diffusion Eugénie Tesson
Organisation tournée, communication Emmanuel Mourmant
Assistant à l’administration Paul Lacour-Lebouvier

Textes publiés aux Éditions Actes Sud

Production Si vous pouviez lécher mon cœur
Coproduction Kaidong Coopération franco-taiwanaise pour les arts vivants; Le Phénix, scène nationale (Valenciennes); National Performing Arts Center – National Theater & Concert Hall (Taiwan); Odéon-Théâtre de l’Europe; Théâtre National de Strasbourg; Festival d’Avignon; MC2: Maison de la culture de Grenoble; Théâtre du Nord – Centre Dramatique National Lille / Tourcoing / Hauts-de-France; International Theater Amsterdam; TNB – Théâtre National de Bretagne – Centre Européen Théâtral et Chorégraphique (Rennes); Les Théâtres de la Ville de Luxembourg; Bonlieu Scène nationale Annecy; Le Quartz – scène nationale de Brest; Festival d’Automne à Paris; La Filature, Scène nationale (Mulhouse)

Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National
Avec le soutien de Nanterre-Amandiers et Montévidéo, créations contemporaines
Avec le soutien exceptionnel de la DGCA / DRAC Hauts-de-France et de la Région Hauts-de-France

L’adaptation de Joueurs, Mao II, Les Noms est représentée dans les pays de langue française par Dominique Christophe / l’Agence, Paris en accord avec Abrams Artists & The Wallace Literary Agency, New York

Construction du décor Ateliers du Théâtre National de Strasbourg
Spectacle créé le 7 juillet 2018 dans le cadre du Festival d’Avignon

 

Entretien: Florence Aubenas & Julien Gosselin
Mercredi 20 NOVEMBRE 2019 à 19h00 (tickets)

Joueurs
Jeudi 21 NOVEMBRE 2019 à 20h00 (tickets)

Mao II
Vendredi 22 NOVEMBRE 2019 à 20h00 (tickets)

Les Noms
Samedi 23 NOVEMBRE 2019 à 20h00 (tickets)

En 3 soirées distinctes et au tarif d’une intégrale (Adultes 50 €, 40 €, 30 € / Jeunes 16 €). Vous pouvez également préférer voir chaque partie séparément sans engagement sur les trois (Adultes 25 €, 20 €, 15 € / Jeunes 8 €).

Lieu: Grand Théâtre / Grande Salle

SVPLMC_DDL_INTEGRALE_PIERRE MARTIN.mov from Les Théâtres on Vimeo.