Les Théâtres de la Ville de Luxembourg

#07 THE RAVEN / MONODRAME POUR VOIX DE FEMME

TOSHIO HOSOKAWA
Monodrame pour mezzo-soprano et ensemble de douze musiciens, sur le poème d'Edgar Poe, The Raven (Le Corbeau)
CRÉATION

En anglais

[FR] Consacré pour la remarquable cérémonie de son Hanjo, un opéra inspiré du grand écrivain Yukio Mishima et de son Matsukaze, un opéra intimement lié aux techniques et atmosphères du théâtre traditionnel japonais, le théâtre Nô, Toshio Hosokawa signe des compositions habitées par une même approche intimiste et une même atmosphère onirique. Pour cette nouvelle commande de l'ensemble Lucilin, le compositeur japonais se laisse guider par l'univers d'Edgar Allan Poe et plus précisément par l'un de ses plus grands chefs-d'œuvre, Le Corbeaux (1845). D'une grande musicalité et d'une métrique stricte, ce poème narratif baigne dans une atmosphère irréelle. Le narrateur, que minuit surprend à lire et à pleurer sa «Lenore perdue», reçoit la visite d'un corbeau, qui perché en haut de sa porte, répète inlassablement le célèbre refrain «jamais plus». Hanté et au comble du désarroi, il finit par sombrer dans la folie.

Né à Hiroshima en 1955, Toshio Hosokawa fait des études de piano et de composition à Tokyo avant de s'installer à Berlin-Ouest en 1976 pour étudier la composition auprès d'Isang Yun, le piano avec Rolf Kuhnert, et l'analyse avec Witold Szaloneck. De 1983 à 1986, il part pour Fribourg travailler avec Klaus Huber et Brian Ferneyhough. Son catalogue comprend des œuvres pour orchestre, des concertos, de la musique de chambre, de la musique pour instruments traditionnels japonais, des musiques de film, des opéras. Ses œuvres, privilégiant la lenteur, un caractère étale et méditatif dont la dimension spirituelle n'est jamais absente, sont souvent composées en vastes cycles. D'un autre côté, les thématiques du voyage intérieur et des liens entre l'individu et la nature traversent nombre d'entre elles. Au cours de la saison 2010-2011, le public a pu découvrir son dernier opéra Matsukaze dans la chorégraphie de Sasha Waltz au Théâtre Royal de La Monnaie et ensuite au Grand Théâtre.

Créé à l'automne 1999 par un groupe de musiciens passionnés et engagés, LUCILIN est la première formation de chambre luxembourgeoise se vouant exclusivement à la diffusion et la création d'œuvres du XXe et du XXIe siècle. LUCILIN est une plateforme de création rassemblant interprètes, compositeurs et artistes de tous bords, son horizon esthétique couvre tout le champ de la création contemporaine, et s'ouvre régulièrement aux croisements avec d'autres disciplines artistiques.

» Interprétation impeccable de l’ensemble luxembourgeois Lucilin, mise en images efflorescentes du vidéaste Jan Speckenbach. Musiken.fr

» Charlotte Hellekant, qui collabore à la mise en scène, accomplit là une véritable performance, dans une dimension parfois chorégraphique et superbement assumée. Resmusica.com

» Le public parisien a largement été séduit par la subtilité et l’intensité de la musique de Toshio Hosokawa, le texte d’Edgar Allan Poe, la mise en scène originale utilisant la vidéo comme décor et l’impressionnante interprétation de la mezzo-soprano Charlotte Hellekant entourée des douze musiciens de Lucilin sous la direction de David Reiland. Tageblatt

www.lucilin.lu

À propos de l'ensemble LUCILIN:

» … champion luxembourgeois de la musique de notre temps. Diapason

» … des musiciens de haute valeur qui, totalement engagés, défendent avec sensibilité, vaillance et un enthousiasme contagieux, un programme singulier. D'Lëtzebuerger Land

Une commande de l'Ensemble Lucilin

COMPOSITION MUSICALE Toshio Hosokawa
MISE EN SCÈNE & VIDÉO Jan Speckenbach
CHORÉGRAPHIE Nathalie Ruiz
CONSEIL ARTISTIQUE Ana Laguna
COSTUMES Caroline Koener

AVEC Charlotte Hellekant (mezzo-soprano), David Reiland (direction) & l'Ensemble LUCILIN

VIOLON André Pons-Valdès, Tomoko Kiba
ALTO Danielle Hennicot
VIOLONCELLE Christophe Beau
CONTREBASSE Jean Daniel Hégé
PIANO Pascal Meyer
SAXOPHONE Olivier Sliepen
CLARINETTEMarcel Lallemang
TROMPETTE Philippe Ranallo
TROMBONE Claude Origer
FLÛTE Sophie Deshayes
PERCUSSIONS Guy Frisch

COPRODUCTION United Instruments of LUCILIN, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, C.I.C.T. Théâtre des Bouffes du Nord
AVEC LE SOUTIEN FINANCIER DU Ministère de la Culture et de la Ville de Luxembourg

CRÉATION EN VERSION CONCERTANTE LE samedi 17 mars 2012 à Bruxelles, Festival Ars Musica
CRÉATION EN VERSION SCÉNIQUE LE le 27 juin 2012 au Grand Théâtre de Luxembourg

Mercredi 27 JUIN 2012 à 20h00 (tickets)

DURÉE environ 1h00
Adultes 20 € / Jeunes 8 €

Introduction à l'opéra
par Monsieur Jérôme Wigny des amis de l'opéra
une demi-heure avant la représentation (en langue française)

Dans le cadre du
Fundamental Monodrama Festival

Lieu: Grand Théâtre / Studio

[EN] » I am searching for a new form of Japanese spiritual culture and music, one through which I can remain true to myself as well as to my origins. We need to examine the Western world again, more carefully, in order to become objective about and truly get to know our own selves. Toshio Hosokawa